Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 09:33

Est-ce un effet de l'âge ?  Probablement ...
Etablir une liste de  nos héros, de celles et ceux que nous admirons, ressemble de plus en plus à la rubrique nécrologique d'un quotidien.
Eh bien, assumons, encore une fois, allons pour la nécro.
Iréna Sandler vient de mourir.  Beaucoup l'ont oubliée, ou, plus bêtement, n'ont jamais connu son existence. 
Pourtant, nombreux sont les rescapés qui lui doivent la vie.
Elle a sauvé des enfants en les extirpant de l'enfer dont il était prévu qu'aucun n'échappe : le ghetto de Varsovie.
Aujourd'hui, ils sont nombreux les amateurs d'actualité originale qui se lassent des Justes parmi les Justes.
 Ils renaclent à redire leur héroïsme. Ils y voient d'abord la répétition qui fatigue.
Faut-il que le temps accorde aux ennemis de l'humanité la victoire que des héros leur ont interdite ?
Non, la mémoire n'est pas un travail de collectionneur ou de gardien de musée.
En rappelant le souvenir de ce qui fut , nous disons d'abord que le péril est toujours là ; "
il est toujours fécond le ventre de la bête immonde".
Les Justes ne sont pas des pièces de musée.
Ils nous appellent toujours à la vigilance.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 22:58

Un vieux monsieur est mort, un Neo-Zélandais. Il ne s'était pas rendu célèbre, comme on aurait pu s'y attendre d'un îlien, sur la mer, mais au sommet de l'Everest. 
C'était Sir Edmund Hillary et il mérite qu'on rappelle son souvenir. 
Soyons clairs, je déteste les efforts inutiles et la montagne m'indiffère, mais Hillary n'était pas un recordman comme les autres. Le premier parmi les célébrités de l'escalade, il a toujours insisté pour que son sherpa Tensing fût honoré comme lui. Dans les livres racontant l'histoire des montagnards, la conquête de l'Everest est toujours attribuée à Hillary et Tensing parce qu'il a toujours veillé à ce qu'il en fût ainsi. Il disait que de tels exploits ne sont possibles que par la réciprocité de l'effort.
Constatant les conditions de vie épouvantables de ces montagnards voués à servir les riches étrangers amateurs d'émotions fortes, il a consacré une grande partie de son temps et de ses moyens à la fondation d'écoles et d'équipements sanitaires au Népal.
Il me semble qu'un tel exemple vaut la peine d'être rappelé en ces temps de profonde médiocrité où les gens célèbres rivalisent d'égoïsme et de vulgarité.

Partager cet article
Repost0

Recherche

Articles Récents

Liens