Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 10:23

     Ben moi, oui.

C'est tout nouveau et ça n'a rien à voir avec la saison.

Non, j'ai revu Hercule, il est revenu.

 

   Il faut que je vous raconte.

  Quand je suis arrivé chez mes humains, j'étais un chaton SDF ; je me suis introduit et imposé dans leur maison qui m'attirait. La place était occupée ; une matriarche et son fils y tenaient leur cour. La reine-mère, Féline, était une magnifique persane bleu-crème aux yeux dorés ; tout était splendide chez elle, tout... sauf le caractère. En souveraine absolue, elle n'en faisait qu'à sa tête et dominait son monde, en commençant par son fils Hercule, né d'une mésalliance avec Léon, le séducteur du quartier.

   Hercule aussi était beau, même s'il ne faisait pas aussi aristochat que sa mère. De Féline, il avait hérité les iris d'or et la soie de sa fourrure mais, pour la couleur, c'était la copie conforme de Léon, le roturier, roux clair avec le cou et le ventre blancs. Pour le caractère, c'était, aux dires des humains, une pâte de chat, soumis, d'abord à sa mère, puis à tous.

   Quand j'ai fait mon entrée, Sa Majesté Féline, adepte des longues promenades, était sortie.

Hercule et moi avons fait connaissance autour d'un en-cas propre à nous mettre de bonne humeur. J'étais encore petit mais je possédais assez d'expérience pour savoir que les bonnes habitudes se prennent tôt. L'assiette était bien assez pleine pour que nous mangions ensemble mais j'ai tout de suite établi des préséances, j'ai feulé comme un grand fauve en direction d'Hercule.

Il s'est arrêté dans son approche et m'a regardé avec l'air un peu bête qu'il prenait quand il refusait le conflit. Sans aucun scrupule, j'ai poussé mon avantage en dévorant tout le plat. Il s'est contenté des miettes que j'avais daigné lui abandonner.

Nos humains, repérant le manège, compléteront sa ration, mais l'essentiel était acquis : j'étais le chef et je le resterais pour toute notre vie commune qui sera longue.

    Inutile de préciser que la partie sera moins facile avec Féline. Sa première réaction fut la chaise vide, on ne la revit pas de plusieurs mois. Rassurez vous, la colère ne la conduisit pas à la grève de la faim, elle guettait les absences des humains et venait se nourrir en entrant par la chatière quand elle était certaine de ne rencontrer personne. Les rigueurs de l'hiver eurent raison de sa mauvaise tête plus efficacement que les appels et autres tentatives de l'amadouer. Un soir de neige, elle reprit sa place de reine comme si elle rentrait d'un petit tour. De la revoir, mon humaine était folle de joie, la vie de famille prit son cours normal : Féline et moi décidâmes de nous ignorer, nous habitions la même maison sans nous voir.

    Quelques saisons plus tard, Féline perdit l'appétit et le goût des promenades, elle rendit plusieurs visites à Monsieur le véto et, la dernière fois, son panier rentra vide.

   Mes humains en furent très tristes, c'est agaçant. Ils n'avaient aucune raison de s'affliger ; pour la faire oublier, nous étions là, Hercule, pas très futé mais bien gentil, et surtout moi, l'irremplaçable.

   Des saisons passèrent, belles et mauvaises ; nous avons pris nos habitudes. J'étais le chef, "un tempérament dominant" disent mes humains, et le cher Hercule menait sa vie tranquille de dominé sans histoires, toujours si gentil qu'il était adoré des visiteurs. Je n'en prenais aucun ombrage, chacun sa spécialité : à moi les responsabilités liées à l'autorité, à lui la diplomatie auprès des humains.

     Quand j'ai fait sa connaissance, il était dodu, c'était un chat tout en rondeurs mais, avec l'âge, il est devenu de plus en plus léger. Son pelage épais faisait illusion mais il n'était plus qu'une demie-portion, jusqu'à ce matin d'automne où il est devenu tout froid et raide. Mon humaine l'a emporté et je suis resté seul.

     Ensuite, nous avons changé de maison (ça, je l'ai déjà raconté). Ici, je cumule les deux emplois de chef et de bête de tendresse ; quand on est seul, il faut tout faire ! Je me suis bien fait quelques relations parmi les chats du quartier mais on ne peut comparer un visiteur de passage avec l'ami qui a partagé votre vie pendant des années.

    Et voilà, l'autre soir, alors que j'inspectais mon domaine, a surgi devant moi une apparition : Hercule, la même couleur, le même poil et l'air gentil qui conquérait si bien le monde.

     Je l'ai regardé, incrédule et méfiant, franchement inquiet devant l'air ébahi et conquis de mes humains qui se confondaient déjà en "minou, minou".

     Hercule serait revenu ? Je n'ai pas tout compris...

     En tout cas, je suis fermement décidé à me battre pour rester seul maître des lieux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimi et Fil de soie 08/11/2012 19:57


Cher ami Panda,  tu nous en apprends des choses sur ta vie avec tes humains et tes colocataires-chats. Quel tempérament tu as et quelle chance tu as eue d'avoir un  compagnon comme
Hercule! Je crois savoir par expérience que les chats roux sont très gentils. Alors si Hercule deux revient, ne le laisse pas partir, fais-en un copain de jeux. Après tout ça ne t'empêchera pas
d'être le chef!... et puis tu pourras nous raconter tes aventures avec lui, tu sais si bien le faire!
 Chalut à toi et caresses à Tipanda.

Tipanda 09/11/2012 00:42



Je réponds à la place de Panda qui a tendance à se prendre pour une marmote en ce moment.


Cet Hercule 2 est si peu farouche qu'il faut faire très attention à ne pas l'enfermer. Il explore remise et garage sans se faire de bile, comme s'il était chez lui.


Je n'ai pas encore repéré à quel voisin il appartient mais je peux avancer sans risquer trop d'erreur que ce sont des gens calmes et pacifiques pour avoir un chat aussi tranquille et confiant.


Amitiés aux deux et quatre pattes.



unsoirbleu 08/11/2012 17:19


Hercule revenu en revenant ? Cha ne va pas se passer comme cha !

Tipanda 09/11/2012 00:32



Le phénomène est d'autant plus charmant que ce revenant est Hercule jeune, dodu et fourré. L'art de rajeunir sous la forme d'un fantome ?



Recherche

Articles Récents

Liens