Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 22:49
  Au mois de Mars, une question : Avez-vous vu "The ghost writer", le dernier film de Roman Polanski ?

Si ce n'est déjà fait, il faut vous y précipiter. Des oeuvres de ce niveau, c'est plus rare que les beaux jours.

     Que les moralisateurs et autres disciples de Savonarole se couvrent la tête de cendres, ils ont perdu la partie, leur victime a parfaitement résisté à l'acharnement.
    Ils se rêvaient en Torquemada...Ils ont aussi belle allure que le Sergent Garcia des films de Zorro.
Ils ont réussi à lui mettre des bâtons dans les roues, empêcher ce grand voyageur de se déplacer, mais ils ne l'ont pas empêché de créer.
           Le résultat est génial, tout simplement.

Cannes, Mai 2010.
   
    Les pères-la-pudeur ne sont pas découragés. Ils peuvent compter sur une alliée : une actrice de série Z², une carrière des plus modestes bien qu'éclectique, avec des incursions dans les magazines pour hommes.
Toutà coup, elle se rappelle que Polanski l'a sexuellement abusée, ... voilà une trentaine d'années.
C'est une réminiscence providentielle pour les vautours en tous genres.
Une nuisance en valant une autre, à défaut de parvenir à leurs fins judiciaires, ils peuvent toujours essayer le chantage.
Pourrir l'existence d'un génie : le bonheur des médiocres !

Lundi 12 juillet, OUF !

LE MONDE.FR : Urgent
lundi 12 juillet 2010
 
Roman Polanski est "libre de ses mouvements"
 
La justice suisse a décidé lundi 12 juillet de ne pas extrader vers les Etats-Unis le cinéaste Roman Polanski, comme le réclamait la justice américaine. Le ministère de la justice suisse a annoncé qu'il mettait fin à son assignation à résidence. Le cinéaste était retenu depuis septembre en Suisse et est poursuivi aux Etats-Unis depuis 1977 pour des relations sexuelles avec une mineure âgée de 13 ans. (AFP)
 
La peur du ridicule existe encore ! Merci aux Suisses

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Milla 26/05/2010 00:17




des américains qui ont oublié que même Jerry Lee Lewis a épousé Myra Gale Brown  la fille de son cousin est âgée que de 13 ans...lol ce n'est pas comparable je sais, mais c'est dire les contradictions !



bonne idée tiens pour le film...il me faut le voir lol



bises Jacqueline et porte toi bien



Tipanda 26/05/2010 10:00



Bises à toi aussi.


Je ne sais pas si "The ghost writer" est encore programmé, tout va si vite. Sinon, il faudra attendre la sortie en DVD mais, franchement, ça en vaut la peine.


Certes, les Américains n'ont pas bonne mine dans cette affaire ... Je crains qu'ils soient seulement moins hypocrites que les Européens : ils sont assez décontractés pour annoncer la couleur. En
France, il suffit de consulter les forums populaires, l'opinion commune n'est pas différente. Il nous restera la satisfaction de cultiver notre différence.



Robert Berthelot 25/05/2010 14:44



Bon...dacodac mes droogies, j'irai le voir.


J'irai certainement aussi voir le film d'Apichatpong Weerasethakul, Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures, ou plus simplement "Joe". J'ai été d'emblée très impressionné par
la sublime beauté de la bande annonce et ai eu envie de connaître le propos du film; ce serait un film sur "la rançon à payer pour la liberté". J'ai vu dès la première image que c'était
du vrai cinéma mais étais à dix milles de penser qu'il puisse avoir la palme d'or.


"...la Palme la plus folle et la plus métaphysique de ce grand festival. Seul un jury présidé par le sombre poête Tim Burton pouvait avoir le cran de la décerner." selon Jacques Mandelbaum dans
Le Monde du 25/5/10


ou encore: un frôlement de ridicule de la part du jury cannois "psychanalyse des bambous ou message politique crypté ?" se demande Le Figaro.


J'ai envie de m'en faire une idée personnnelle !


J'ai la plus grande admiration pour Polanski et lui souhaite de retrouver sa liberté de mouvement dans les meilleurs délais.


 



Tipanda 25/05/2010 23:08



La curiosité est souvent une qualité, il reste à souhaiter que tu ne sois pas déçu.


Ce cinéaste a la malchance d'être un handicapé patronymique. Il devrait prendre un pseudo, sa popularité y gagnerait certainement.



francesca 18/05/2010 10:42



On ne me demande pas mon avis et c'est bien dommage car je signerais volontiers la "pétition Polanski" (même lancée par BHL que je ne supporte plus depuis longtemps ) En effet, "Ghost
Writer" est un chef d'oeuvre, peut-être le plus grand Polanski, qui y règle aussi magistralement ses comptes.


Le juge américain s'acharne indûment, à l'évidence en collusion avec les tenants les plus intégristes de la "morale" extrème-droitière prétendûment chrétienne de ce pays (qui a
aussi voté Obahma) et compte parallèlement se faire une réputation. C'est lamentable !


Et voici qu'une "actrice" de seconde zone vient mettre de l'huile sur le feu, opportunément, comme c'est curieux... Alors que, selon un article très documenté de Libé, elle avait déclaré il y a
longtemps qu'elle avait tout fait pour avoir une liaison avec le grand réalisateur et que ça avait duré trois mois... Alors qui a été "abusé" ? Elle ? NON ! Elle sert des intérêts
personnels et politiques.


On espère que la Suisse se montrera égale à elle-même, à savoir "JUSTE" et qu'elle ne marchera pas dans la combine.


Roman Polanski a payé et ne s'est jamais "enfui" des USA dont il est parti pour faire son travail (admirable) avec la permission de la justice américaine ! C'est un scandale de le rechercher
maintenant, de le garder enfermé, de vouloir le détruire : ça suffit ! Pour moi, c'est évident qu'il s'agit aussi d'antisémitisme... Estimerait-on qu'il n'a pas encore assez souffert,
lui contre qui le sort s'est continuellement acharné mais qui a toujours lutté avec les armes de son extraordinaire vitalité et de son génie ? STOP !!! 



Tipanda 18/05/2010 23:15



Nous sommes donc sur la même longueur d'onde.


C'est un réconfort, en attendant que les vautours se calment.



Robert Berthelot 09/03/2010 09:28


Je ne suis pas allé au cinéma depuis très longtemps mais pour Polanski, je ferai volontiers une exception. Je me souviendrai toujours du Bal des Vampires que j'ai vu pour la première fois dans mon
enfance.

Ceci étant, sur le plan du droit International, jusqu'à preuve du contraire, la République Helvétique me semble être restée irréprochable dans cette affaire.

Amnesty International recommande La Révélation de Hans-Christian Schmidt avec Kerry Fox pour sa description du fonctionnement des tribunaux internationaux.


Tipanda 09/03/2010 11:01



Le problème judiciaire n'est pas situé en Suisse. Il apparaît de plus en plus que le cas Polanski sert un certain antisémitisme américain ; un juge tient avec ténacité à "se faire" un artiste
juif, de préférence célèbre. Malheureusement, dans ce domaine-là Amnesty s'est illustré ces derniers temps par des prises de position qu'on n'attendait pas de la part de défenseurs des droits de
l'homme ; Israël devient sa cible favorite alors que le droit des détenus y est nettement mieux assuré que chez tous ses voisins et ils tombent régulièrement dans la comédie victimaire jouée par
les islamo-fascistes du Hamas.  Amnesty refuse de voir toute l'instrumentalisation du sort des victimes et oublie que les habitants israéliens de Sdérot sont régulièrement bombardés. Ceux
qui se laissent prendre à l'intox du Hamas ne tiendraient pas une seconde dans leur "paradis" islamique. Je croyais à l'utilité d'Amnesty, j'ai "écrit contre l'oubli" toutes les fois quil me l'a
été demandé mais, aujourd'hui, je suis déçue et désolée, triste de constater que même ceux qu'on prenait pour les défenseurs du Droit sont, à leur tour, piégés.
Considérons cette incise comme bouclée et revenons à notre propos, "the ghost writer" est à marquer d'une pierre blanche, à ne surtout pas manquer.



Recherche

Articles Récents

Liens