Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 09:14

 Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit.

C'est le préambule de la Constitution.

La "Préférence Nationale" est incompatible avec elle.

Le FHaine n'a pas sa place dans la République.

Honte à ceux qui tolèrent sa présence et lui donnent la parole en attendant de lui céder la place !

 

 

Il y a quinze ans, quinze ans déjà (!), nous étions quelques uns à militer pour l'interdiction du FN.

Nous n'avons pas été suivis.

Trop de gens trouvaient commode d'agiter cet épouvantail.

 

Les fruits empoisonnés de la tolérance ont mûri.

Il est grand temps de réagir !

 

Aucun candidat FHaine ne doit être élu.

 

Au lieu de l'habituel fatras de lois sécuritaires aussi redondantes qu'inutiles, les prochains élus de la République devront se donner comme priorité l'élimination de son ennemi mortel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Weinheber 22/03/2011 22:57



Le fn  prône la haine, remontons nos manches contre la haine ,l' intolérance, 



Tipanda 22/03/2011 23:52



Ils essaient de ratisser large en courtisant des publics susceptibles de se dresser les uns contre les autres. Marine Le pen essaie d'attirer vers elle le juif anti-arabe (anciens d'Afrique du
Nord parfois nostalgiques de l'OAS etc.), De ce fait, les naïfs la croient différente de son père, antisémite canal-tradi. En réalité, le FHaine s'acharne sur deux boucs émissaires : les arabes
et les juifs.



Serge 22/03/2011 10:35



Complètement de ton avis. Je n'ai aucune tolérance pour le FN. A ce propos, dans mon esprit, je doute même parfois des vertus de la démocratie.


(Je "partage" ton article sur Facebook. J'ai des problèmes avec mon Mac en ce moment : je ne peux faire de commentaires mais je peux lancer les liens vers les blogs, heureusement. Ainsi mon "mur"
reste actif. Enfin tout ça est un détail.)



Tipanda 22/03/2011 21:16



"Détail" ... dans le contexte, c'est un mot risqué


Tu n'es pas le seul à douter parfois de la démocratie. Son problème, c'est de glisser facilement vers la démagogie. De grands précurseurs tels Aristide le Juste ou Thémistocle en ont déjà fait
leur combat dans l'Athènes antique.


Beaucoup de combats ont été perdus. Ce n'est pas une raison pour baisser les bras.



Recherche

Articles Récents

Liens