Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 10:56

  Mon petit écho de l'an dernier présentait Saint Eloi, ou l'image qui nous en est restée, comme un saint qui chante des paillardes.

   La chanson des trois orfèvres est un refrain bien connu mais il en est un autre, une chansonnette amusante que les pudeurs effarouchées pouvaient fredonner en s'amusant sans rougir. Elle est aujourd'hui bien oubliée, profitons de la Saint Eloi pour la rappeler.

Trois jeunes frères à la Saint Eloi

s'en allaient gaiement chez monsieur le Maire

Trois jeune frères à la Saint Eloi

s'en allaient gaiement chez le maire de Troyes.

Le maire était père de trois filles

Il y'avait Suzon, y'avait Lison, y'avait Toinon

et ces demoiselles de bonne famille

avaient, nous dit-on des bas d'coton pleins d'picaillons.

C'est pourquoi nos frères, à la Saint Eloi

s'en allaient gaiement chez Monsieur le Maire

et le maire, vieux maire de Troyes

Leur dit "c'est, ma fois, l'ciel qui vous envoie"

Tralalalalalalala ! Ah la belle histoire que v'là.

 

Les trois filles, comme des soldats,

défilèrent au pas devant les trois frères

Les trois filles, comme des soldats,

défilèrent au pas devant les trois gars.

Suzon, la plus belle des héritières,

était moustachue, Lison tordue, Toinon bossue.

Se grattant l'oreille, les trois frères dirent :

afin d'réfléchir il faut qu'on s'retire

Se grattant l'oreille les trois frères dirent :

"patientez un brin, on r'viendra demain"

Tralalalalalalala ! Reviendra, reviendra pas.

 

Mais le maire, vieux maire de Troyes,

vite a fait verser du vin dans les verres

pour les faire boire tous les trois,

les faire boire afin qu'ils ne voient plus clair.

Ils ont épousé toute la famille

et la moustachue et la tordue et la bossue.

Et depuis ils beuglent par dessus les toits

Ils beuglent à pleine voix qu'l'amour est aveugle

Et depuis, ils beuglent par dessus les toits

qu'l'amour est aveugle et tout l'monde les croit.

Tralalalalalalala ! Ah la belle histoire que v'là.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans C'est votre jour.
commenter cet article

commentaires

Mimi et Fil de soie 04/12/2012 19:11


J'ai bien ri en lisant cette chanson! Où as-tu trouvé ces perles?

 Merci pour ce moment de détente pure !

Tipanda 05/12/2012 09:55



D'où  peut venir cette chanson ?  Ma mère la chantait. Je lui ai demandé d'où elle la tenait. Il paraît que c'était un des refrains préférés d'un vieux monsieur de ses amis. De ses
études à l'école des Ponts et Chaussées, il lui était resté tout un répertoire de chansons paillardes qui lui étaient absolument interdites par sa très prude épouse. Alors, en présence des jeunes
filles, il en chantait des versions édulcorées dont celle des trois frères.



Serge 01/12/2012 17:32


Merci, j'ai adoré. Pourtant pas chanteur pour un sou, il me semblait entendre l'air.

Tipanda 02/12/2012 12:02



La chanson est un excellent procédé mnémotechnique. Rappelons nous les tables de multiplication que nous annonions sur un air mécanique. Des années plus tard, nous les savons encore alors que
nous avons complètement oublié bien des leçons pourtant apprises par coeur à la même époque.



Recherche

Articles Récents

Liens