Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 17:36

     On déménage, c'est de saison.

On vide des camps de roms, ils sont priés d'aller voir ailleurs.

     Un peu vexés, les associatifs encaissent les « on vous l'avait bien dit », obligés de reconnaître que, de droite ou de gauche, un ministre de l'Intérieur est un ministre de l'Intérieur. Comme il se doit, l'indignation du Français normal  n'ira pas au delà des commentaires aussi navrés qu'impuissants.

Qu'on se le dise, personne ne lèvera le petit doigt pour changer le sort d'un « romano » ; des exterminés de la seconde guerre mondiale, ils sont les plus oubliés, sans remord ni regret.

Et ce n'est pas nouveau. Qu'on les appelle bohémiens, romanichels, gitans, depuis des siècles, ils sont au nombre des réprouvés, partageant avec les juifs le statut peu enviable de boucs émissaires et un autre point commun : ils ne sont pas du coin. S'il peut arriver que le juif errant se fixe, les gens du voyage sont mobiles par essence, ce sont des nomades. Les défenseurs des roms insistent sur leur désir de s'installer mais le changement d'image n'est pas acquis. Pour les européens, ils sont des errants sans attache, un danger pour le mode de vie majoritaire.

     Depuis le fin-fond des temps néolithiques, il est un conflit aussi permanent qu'irréductible, celui qui oppose nomades et sédentaires, la liberté de mouvement contre le droit de propriété. Dans un monde sédentaire, la terre et ses produits appartiennent toujours à quelqu'un et, dans la traversée désinvolte des nomades, le propriétaire voit une invasion, réaction qui évoque celle des agriculteurs confrontés aux déplacements de la faune sauvage.

     Peut-être croyez-vous à la modernité du phénomène ? Pas du tout.

La première manifestation du conflit cultivateur sédentaire / éleveur nomade ne remonte jamais qu'à la querelle entre Caïn et Abel, autant dire un fait divers récent. Le cultivateur Caïn offrit à Dieu ses plus belles gerbes ; Abel, le berger, fit de même avec ses plus beaux agneaux. Dieu, sans doute plus carnivore que végétarien, préféra l'offrande d'Abel. Fou de rage et de jalousie, Caïn se vengea en tuant le chouchou. La guerre était déclarée et elle dure encore.

     Cette histoire des origines a la valeur des mythes, celle d'un constat. Elle nous dit l'ancienneté d'un conflit.

Et les mythes ont la vie dure.

Le Père Hugo avait beau écrire "L'oeil était dans la tombe et regardait Caïn", le sédentaire n'éprouve pas de scrupule particulier à l'égard du nomade, il est certain de son bon droit.

Pour faire entrer les nomades dans la modernité et les rendre acceptables, faut-il, en niant leur culture, les sédentariser ?

Pour y parvenir, leur donner la chasse est-il un bon moyen ?

     Je ne sais pas pour vous mais, moi, j'en doute.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Serge 26/08/2012 22:58


Bonjour Tipanda. Très content de te lire. Ma première visite à un blog depuis 3 mois. Je ne sais rien de l'actualité, mais je constate que rien n'a changé.

Tipanda 28/08/2012 18:46



Très contente aussi de te lire. C'est affreux comme le temps passe; plus nous sommes débordés moins le bilan est riche. Bienvenue pour ton retour.



Mamoune.Marie 17/08/2012 19:32


bonsoir Tipanda,


j'en doute aussi, mais les mots du nouveau président, dit "normal", sont les mêmes que le précedent, et ce sur beaucoup de choses...


je te souhaite un excellent weekend..gros bisous...Mamoune

Tipanda 18/08/2012 00:17



Face à la crise, il aurait fallu un Roosevelt et nous n'avons à l'horizon que des chefs de bureau.  Beaucoup d'illusions vont tomber et ce n'est pas bon signe. Si les citoyens sont déçus de
la droite ET de la gauche, que restera-t'il ? L'extrême droite?


Ce serait tomber de Charybde en Scylla.


Malgré ces perspectives décourageantes, profitons de l'été enfin installé. Que ce week end te soit joyeux et entouré. Gros bisous.


 



cacao 12/08/2012 22:44


Bonsoir Jacqueline. Moi aussi j'en doute. Je trouve que cette gauche a courte vue sur ce problème et est bien trop prompte à caresser le peuple dans le sens
du poil, au lieu réfléchir à des solutions plus dignes de supposés "humanistes". Merci pour ton article qui nous rappelle l'ancienneté du phénomène de rejet des nomades. Douce soirée et merci
pour tes passages chez moi, où en ce moment je ne mets pas de choses bien créatives, hélas... Grosses bises et caresses à ton félin préféré.

Tipanda 13/08/2012 08:38



Le désert des vacances se ressent partout, même sur les blogs. Merci de ta présence. Panda en est très content, moi aussi.


Amitiés aux deux et quatre pattes.



Weinheber 10/08/2012 22:35


Ne sousestimons pas le racisme,l' antisémitisme, la haine. Amitiés

Tipanda 11/08/2012 09:38



Certainement, la haine doit être combattue.


Ces quelques lignes n'ont évidemment pas pour but la banalisation ou, pire, la justification de la haine.


On ne peut combattre la haine en ignorant les problèmes, et le conflit, aussi vieux que le monde, entre populations sédentaires et nomades se rappelle de temps en temps à notre attention, partout
dans le monde. Le cas des gens du voyage en Europe est un pâle reflet de celui des Touareg en Afrique ou des Gitans de la mer dans l'océan indien.


Historiquement, les réponses ont été violentes. Il faudra bien s'attacher à résoudre autrement les conflits, de préférence sans léser aucune des parties. Le nomade ne doit pas être reçu à coup de
fusil et le sédentaire a le droit de s'attendre au respect de ce qu'il a construit.


Amitiés.



Recherche

Articles Récents

Liens