Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:07

                   La Saint Valentin n'a pas été inventée par un fleuriste ou un bijoutier. Même si la chose est difficile à croire, ce n'est pas seulement une journée commerciale, un point d'orgue en fin de période des soldes.
Non, le premier utilisateur de Valentin n'est pas un syndicat de boutiquiers mais le pape Gélase 1er ( 492 - 496).
    Encore une fois, l'église a fait la démonstration éclatante de son aptitude au recyclage.
   La religion chrétienne n'est pas tombée du ciel au milieu d'un désert. Les habitants de l'empire romain n'étaient pas en manque de religion ; c'était même le contraire. Les Romains, polythéïstes, adoraient tous les dieux de leurs ancêtres ; pour faire bonne mesure, ils y ajoutèrent tous les dieux des peuples conquis. Au nombre des fêtes religieuses, ils perpétuaient d'anciens cultes agraires destinés à favoriser la fécondité des ventres et la fertilité des sols.
Il existait à la mi-février la fête des lupercales, une sorte de cache-cache gigantesque permettant aux jeunes garçons et filles de se rencontrer et commencer leur vie sexuelle (pour la jeunesse populaire, bien sûr, les jeunes de la "bonne société" faisaient des mariages négociés et n'étaient pas de la fête).
   Le peuple était attaché à ces réjouissances. Leur côté mystique n'était pas leur principale qualité mais on peut comprendre que le citoyen ordinaire soit resté attaché à une bonne partie de plaisir.


   Hélas, les chrétiens, comme tous les monothéistes, avaient tendance à considérer qu'on n'est pas en ce bas monde pour rigoler. Il était de la plus haute importance d'éradiquer ces comportements licencieux.
   Une méthode, déjà expérimentée pour Noël et le carnaval, a fait la preuve de son efficacité : il faut conserver le jour de fête mais y plaquer une image chrétienne.
   Le pape Gélase consulta les textes fondateurs et trouva, au jour des Lupercales, la commémoration d'un saint évêque, Valentin, martyrisé au III ème siècle pour la plus grande gloire de Dieu.
  Excellente affaire ! On n'allait pas supprimer les Lupercales mais les transformer, en faire la fête de St Valentin.
  ... Les esprits chagrins peuvent objecter qu'un saint évêque n'est pas le représentant idéal des amoureux.        Hommes de peu de foi, au contraire ! L'église va trouver une bonne occasion de sublimer l'amour humain.   Dorénavant, les amoureux seront priés de mettre les coeurs en avant, les leurs et celui de Jésus, en écrasant les envies du corps. C'est le début des relations difficiles entre foi et libido.

    Compte tenu de ce qu'ils lui doivent, pourvu que les psychanalystes n'oublient pas Saint Valentin dans leurs prières.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans histoire
commenter cet article

commentaires

durdan 20/02/2011 15:06



http://www.danielduranton51.com/article-saint-valentin-la-supercherie-de-gelase-1er-44741046.html


sur le même sujet,image à l'appui



Tipanda 20/02/2011 22:24



A bientôt.



Janine Thombrau et Bruno 16/02/2011 10:30



Super ton article.


Bises



Ftançoise Granger 15/02/2011 10:56



Oui il avoue avoir eu des "nègres" dont il est fier à juste titre : tous les grands auteurs depuis l'antiquité ; pas mal !



Tipanda 15/02/2011 16:54



La pirouette ne manque pas d'élégance quoique ... tous les auteurs pourraient se l'approprier. Avant d'écrire, il faut avoir rencontré les autres. C'est tellement évident qu'il suffit de quelques
lignes d'un écrivain pour faire, sans risques, un pari sur l'époque.



Ftançoise Granger 15/02/2011 08:27



Merci Tipanda, toujours en première ligne !


L'idée m'a effleurée d'écrire un petit article pédagogique sur le sujet et puis... non,  je lisais le dernier d'Ormesson -ben oui, quoi ?  "C'est une chose étrange à la fin que le
monde" (premier vers d'un très beau poème d'Aragon) et je me suis dit : " à quoi bon ? Les gens n'ont qu'à xonsulter Wikipédia..."


Non, j'ai eu tort : Tipanda c'est à l'étage supérieur.



Tipanda 15/02/2011 10:37



Merci de tes compliments. Il est vrai que Wikipedia est comme la langue d'Esope : le meilleur et le pire. Mais la présence de quelques approximations et lieux communs, voire des erreurs non
corrigées, ne doit pas faire rejeter le produit en bloc. Il fait gagner beaucoup de temps pour des recherches factuelles.


Bonne lecture de ce cher Jean d'O.


Tiens, il a un point commun, lui aussi, avec la langue d'Esope et Wikipedia, mais l'écriture est très élégante .



Serge Prioul 15/02/2011 05:59



Merci pour cet article instructif malgré son côté blasphématoire - non : ... du fait de son côté blasphématoire !



Tipanda 15/02/2011 10:42



Depuis qu'il y a même des moines sexologues, la religion n'est plus à l'abri des incursions (je n'ai pas dit "pénétrations"  ) de préoccupations libidinales.



Recherche

Articles Récents

Liens