Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 15:56

L’Afghanistan a été déclaré par les Nations Unies comme le pire pays au monde pour une femme.

 

Il en est qui vont être vexés ! Ils concouraient pour la première place.

On peut dresser une liste :

La Chine et l'Inde.

Pour une fois, ils sont d'accord sur le dos des filles. Quand on est moderne et urbain, on fait des échographies pour éliminer les foetus féminins. Quand on est rural et archaïque, un coup sur la tête à la naissance et la question est résolue.

L'Afrique subsaharienne et orientale.

On y cultive le vieil adage selon lequel  "Une femme honnête n'a pas de plaisir", et comme le diable habite le clitoris des petites cochonnes, on adopte une solution radicale : l'excision. Les femmes n'ont le droit de vivre que dans le malheur et la peine.

Tous les pays de misère.

Il faut choisir qui aura le droit de manger. Comme chez les lions, les hommes qui ne se ruinent pas la santé au travail sont servis en premier. Les femmes et les enfants passeront après, s'il y a des restes et c'est peu probable.

Les zones de guerre, sous tous les climats.

Pour un con-battant, comment se faire plaisir tout en humiliant l'ennemi ?  Violer tout ce qui peut l'être. C'est fou ce que l'imagination des hommes peut trouver à introduire dans un corps étranger !

A ces victimes, la double peine des brutalités et de l'opprobre. Elles survivront peut-être (dans quel état ?) mais comme des marchandises dévalorisées. Les garnements dont on a cassé le jouet ne s'y intéressent plus.

Les pays, trop nombreux, où l'éducation s'achète.

Si tous les enfants ne peuvent être scolarisés, combien pariez-vous que les garçons auront la priorité ?

Dans ces régions, bien souvent, il n'existe pas de système de retraite, les parents se désignent un "bâton de vieillesse" : une fille qui ne se mariera pas, consacrera sa vie à soigner les anciens sans que personne ait le moindre souci de ce qu'elle-même deviendra.

Bref, le malheur des femmes est une denrée fort répandue... mais elle contient en elle-même sa vengeance.

Au nombre des corvées qui incombent aux femmes, figure l'éducation des enfants.

Les hommes seront ce que les mères en feront. 

Continuez à écraser les femmes ; tant pis pour vos fils.

Des sous-femmes font des sous-hommes.

Il serait grand temps qu'un égoïsme bien compris  amène les hommes à promouvoir les femmes.


Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens