Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 16:13

    Les poètes galants de la Renaissance ont inauguré quelques exercices au nombre desquels la composition de blasons. Il s'agit d'écrire un poème voué à la glorification d'une partie du corps de l'aimée.

L'usage s'en est maintenu jusqu'à nos jours, chacun a fredonné les "yeux d'Elsa" d'Aragon.

Georges Brassens a sacrifié, lui aussi, à ce rite. Pour le couronnement du trentième anniversaire de son départ, lui rendre justice et faire un sort à la réputation de misogynie que certains lui ont bâtie, offrons aux femmes ce blason qu'il leur a laissé.

Que les adeptes d'Aragon n'y voient aucune compétition, notre poète moustachu laisse vos yeux en paix

 

Le Blason

 

Ayant avecques lui toujours fait bon ménage
J'eusse aimé célébrer sans être inconvenant
Tendre corps féminin, ton plus bel apanage
Que tous ceux qui l'ont vu disent hallucinant.

C'eût été mon ultime chant, mon chant du cygne
Mon dernier billet doux, mon message d'adieu.
Or, malheureusement, les mots qui le désignent
Le disputent à l'exécrable, à l'odieux.

C'est la grande pitié de la langue française,
C'est son talon d'Achille et c'est son déshonneur
De n'offrir que des mots entachés de bassesse
A cet incomparable instrument de bonheur.

Alors que tant de fleurs ont des noms poétiques,
Tendre corps féminin, c'est fort malencontreux
Que ta fleur la plus douce et la plus érotique
Et la plus enivrante en ait de si scabreux.

Mais le pire de tous est un petit vocable
De trois lettres pas plus, familier, coutumier.
Il est inexplicable, il est irrévocable.
Honte à celui-là qui l'employa le premier.

Honte à celui-là qui, par dépit, par gageure,
Dota du même terme en son fiel venimeux
Ce grand ami de l'homme et la cinglante injure.
Celui-là, c'est probable, en était un fameux.

Misogyne à coup sûr, asexué sans doute,
Au charmes de Vénus absolument rétif,
Était ce bougre qui, toute honte bue, toute,
Fit ce rapprochement d'ailleurs intempestif.

La malepeste soit de cette homonymie.
C'est injuste madame et c'est désobligeant
Que ce morceau de roi de votre anatomie
Porte le même nom qu'une foule de gens.

Fasse le ciel qu'un jour, dans un trait de génie,
Un poète inspiré que Pégase soutient
Donne, effaçant d'un coup des siècles d'avanie,
A cette vraie merveille un joli nom chrétien

En attendant, madame, il semblerait dommage
Et vos adorateurs en seraient tous peinés
D'aller perdre de vue que pour lui rendre hommage
Il est d'autres moyens et que je les connais
Et que je les connais.

 

   En ces temps de pornographie lourdement agressive ou de pudibonderie ridicule, on rêverait que les enfants des écoles apprennent ce poème et le mettent en application.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Serge 25/02/2013 16:46


Elle est belle cette chanson, je n'en avais jamais autant lu les paroles.

Tipanda 25/02/2013 17:18



Le blason est une forme poétique dans le style "figures imposées". Il s'agit d'écrire un poème sur une partie du corps de la bien-aimée.


Dans les temps où la pruderie est de mise, il s'écrit beaucoup de blasons sur les yeux de la belle, beaucoup moins sur son sexe, alors que c'est bien là que se situe le principal intérêt des
amants. Brassens n'est pas tombé dans cette convenance ; il faut dire qu'il aimait se glorifier d'être "le pornographe du phonographe".



Mimi des Plaisirs 20/11/2011 21:30


Brassens poète plein d'esprit: j'avais complètement oublié ce texte mais il vaut son pesant d'or! . Merci de l'avoir publié!
 Vendredi,- coïncidence-, j'ai écouté 20 chansons de Georges  à la suite , mais  celle-ci n'était pas dans le CD...
 Bises et bonne semaine
Mimi des Plaisirs

Tipanda 20/11/2011 23:38



Tu as donc passé une bonne journée avec l'ami Georges. Il est vrai que, pour les bien-pensants, il est plus facile de passer "les copains d'abord" ou "Chanson pour l'Auvergnat" que "le blason".
Et pourtant ... aucune formule grivoise, aucune grossièreté.


Bonne semaine à toi aussi et bises aux deux et quatre pattes.



cacao 13/11/2011 19:58



Très, très bien ! Merci de nous rappeler ce superbe texte. Bonne soirée de dimanche. A bientôt !



Tipanda 13/11/2011 22:54



Bonsoir et bonne nuit à toi aussi.



Recherche

Articles Récents

Liens