Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 09:29

   Dans la catégorie "saints-invraisemblables", il y a foule.

   Aujourd'hui, fête des Denis que nous embrassons, il faut s'attarder sur le cas particulier de ces martyrs décapités qui ramassent leur tête et l'emportent sous le bras. Hommes de peu de foi, admirez le prodige,

C'est plus fort que l'histoire du canard qui continue à courir après qu'on lui a coupé la tête ; le volatile ne s'occupe pas de son occiput détaché mais Denis conserve par devers lui le morceau tranché pour le présenter à la foule.

Un abbé du onzième siècle, Suger, dignitaire religieux et premier ministre du roi Louis VI (Le Gros, pour les intimes), a saisi toute la valeur du symbole. Ses rois capétiens sont des rois thaumaturges, censés accomplir des miracles ; il va, autant dire, de soi qu'ils se mettent sous le patronage de Saint Denis. On bâtit donc l'abbatiale de St Denis aux portes de Paris.

Il n'était pas question de froisser l'évêque de Reims qui avait l'habitude de couronner les rois de France ; on coupa donc la poire en deux (pour un saint décapité, c'était logique). Reims conserva le début du règne avec la couronne et St Denis devint la nécropole des rois.

    A la place des socialistes qui s'étaient largement vautrés à Reims, je n'aurais pas poursuivi l'analogie en organisant un 9 octobre , fête catholique et royale de St Denis, des primaires qu'ils espèrent triomphales.

    Après tout, peut-être ont-ils perdu la tête et la troupe des commentateurs avec eux ?

D'aucuns admettent l'idée qu'un parti serait en droit de représenter, à lui seul, toute la gauche du pays.

C'est une belle idée de confier aux électeurs de gauche la désignation de leur champion, à une condition : que la compétition rassemble tous leurs représentants et même, pourquoi pas, quelques belles individualités.

On a déjà eu des primaires vertes, aujourd'hui des primaires socialistes, et demain ?

La prochaine fois, il y a fort à parier que tous les partis auront leurs primaires. La démocratie interne à chacun y gagnera, c'est sûr, mais, au bout du bout, pour le vrai scrutin, il y aura toujours autant de candidats que de partis. Retour à la case-départ.

La règle du jeu ne risque pas de changer tant que la prétendue démocratie sera, en fait, une monarchie républicaine où chacun veut être le premier.

Les pouvoirs surnaturels des rois thaumaturges n'existaient que par la dévotion superstitieuse des manants ébaubis. Dans le fond, la St Denis n'est pas une si mauvaise date pour une cérémonie royale aux apparences de démocratie.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans C'est votre jour.
commenter cet article

commentaires

mamoune.marie 10/10/2011 21:24



c'est un plaisir de connaitre toutes ces choses là grace à toi..;merci et bonne semaine ...Mamoune



Tipanda 11/10/2011 01:13



Bonne semaine à toi aussi.



cacao 09/10/2011 12:40



Intéressante cette histoire de St-Denis. Et la correspondance de dates avec les primaires socialistes est savoureuse ... Je suis d'accord avec l'ensemble de ton article et sa conclusion. Bon
dimanche. Sincères amitiés.



nt 09/10/2011 14:42



Il faudra compter nos soutiens. Je crains que cela ne prenne pas longtemps. Le mouton de Panurge, animal grégaire, adore suivre la troupe. Réfléchir à l'écart de la place publique est sans doute
un exercice trop difficile.


Bon dimanche aux deux et quatre pattes.



Recherche

Articles Récents

Liens