Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 00:53

    Pour commencer, petite précaution oratoire : je ne cherche pas l'originalité à tout prix, néanmoins, je vais encore une fois ramer contre le courant majoritaire et, comme je ne sais pas nager, d'aucuns prendront un malin plaisir à m'enfoncer la tête sous l'eau. Peu importe, mieux vaut être seule qu'en mauvaise compagnie.
   Ces derniers jours ont été remplis de propos acrimonieux à l'égard de Frédéric Mitterrand. Il doit commencer à en prendre l'habitude, c'est le jeu de la politique d'être critiqué par les adversaires du gouvernement auquel on appartient. Quand on est dans l'opposition, il y a un côté grégaire et jouissif à hurler avec les loups.
    Pour une fois, faisons exception à cette règle : il peut même arriver qu'un ministre ait raison.
    Bref état des lieux :
    Une foule de doctes amnésiques avaient espéré que Frédéric Mitterrand rangerait Céline parmi les auteurs à célébrer ; ils sont renvoyés à leurs chères études, la république ne rendra pas d'hommage à Louis-Ferdinand.
    Les déçus, évidemment, s'indignent, c'est très à la mode (voir article précédent).

"Comment ! Le purgatoire a assez duré.

"Voyage au bout de la nuit" est un chef d'oeuvre, un texte majeur de la littérature du vingtième siècle et bla-bla-bla ..."
    Ne contestons pas à la critique littéraire le droit d'encenser "Voyage ..." Ses admirateurs sont nombreux et, comme dit l'adage populaire, "des goûts et des couleurs, il ne faut pas en discuter."

     Mais Céline n'a pas écrit que ce roman ; c'est aussi l'auteur de pamphlets antisémites bien répugnants dont le plus connu est le révoltant "Bagatelles pour un massacre" , écrits, circonstance aggravante, alors qu'on exterminait les juifs. Dans un tel contexte, Céline était un salaud et sa plume criminelle. 
Faut-il ajouter qu'il n'a rien regretté ? Il a bénéficié une chance que n'a pas connue Brasillach ; il a sauvé sa vie... mais pas sa réputation.
Ses défenseurs insistent sur les bons côtés du personnage. Médecin, il soignait facilement les pauvres et il aimait les chats, son Bébert a beaucoup fait pour le rendre sympathique aux amis des animaux.

    Gardons la valeur et le sens des mots ; Hitler aimait ses chiens, personne n'y voit une circonstance atténuante. Incontestablement, Céline est un salaud, une ordure qu'il n'est pas question de réhabiliter.


     Le moyen d'apaiser les admirateurs de "Voyage..." sans tomber dans un renoncement honteux ?
C'est peut-être plus simple qu'il n'y paraît : il ne faut rien changer.

    Le texte de "Voyage au bout de la nuit" peut continuer à figurer dans les manuels de littérature du vingtième siècle mais sans être accompagné d'une étude laudative du personnage Céline ; ses états d'âmes ne présentent aucun intérêt et, surtout, les pamphlets ne doivent pas être réédités.

     Certains croient défendre la liberté d'expression en demandant que toute l'oeuvre de Céline soit accessible sans restrictions. Leur attitude est la même que celle des défenseurs du négationnisme ; ils croient que leurs propos relèvent de la liberté d'expression. Pourtant, des mots ont déjà tué et en sont toujours capables.


    La loi française ne s'y est pas trompée qui punit l'antisémitisme et le négationnisme.
Il faut raison garder ; même si nous n'avons aucun cadeau à faire au pouvoir actuel, il faut prendre acte d'une décision juste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Weinheber 27/01/2011 22:12



Céline était un grandécrivain, mais un antisémite notoire.



Tipanda 27/01/2011 23:41



Un grand écrivain ? Mmouais ... si on accepte d'évaluer un auteur sur un seul livre. C 'est possible, il y a d'autres cas. De toute façon, quelle que soit la qualité de "Voyage au bout de la
nuit", elle ne peut servir d'excuse ou de prétexte pour réhabiliter un immonde pamphlétaire.



Serge Prioul 27/01/2011 06:58



Je prends acte de ces justes propos.



Tipanda 27/01/2011 09:49



Au moins un ! On se sent déjà moins seul.



Recherche

Articles Récents

Liens