Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 22:48

    L'Assemblée Nationale vient de voter le non-cumul des mandats. Quand les exercices en cours seront terminés, il sera impossible d'occuper à la fois un mandat exécutif local et un mandat législatif. Finis les députés-maires et les sénateurs-maires.

Enfin une loi populaire ! Le citoyen (forcément honnête) est heureux, il applaudit.

      Balayons rapidement l'argument économique, cumul des mandats ne signifie pas forcément cumul de toutes les indemnités, elles sont écrêtées.

Plus intéressant, les électeurs partagent avec bon-sens l'idée que même un très gros travailleur ne peut être en même temps au four et au moulin. Le citoyen n'élira plus le même candidat aux fonctions de député et de maire. Dans la foulée, il est probable que le non-cumul des mandats amène de nouvelles têtes au sommet de la république. Tout va pour le mieux.

         Comme le mieux est l'ennemi du bien, il y a quand-même un petit problème que les commentateurs passent sous silence : que seront les sénateurs ?

Si leur mode de désignation n'est pas modifié, les sénateurs ne sont pas élus au suffrage universel mais par des "grands électeurs", des élus locaux qui votent en fonction de leur étiquette politique. Peu importent les qualités personnelles de l'impétrant ; pour devenir sénateur, il faut avoir la cote dans son parti et se faire présenter en bonne place.

Des sénateurs qui n'exercent pas d'autre mandat pourront être des politiciens professionnels, totalement coupés des citoyens ordinaires comme il en existe déjà trop.

      Au moins, les sénateurs-maires ont une vraie légitimité, celle de leur élection municipale.

Pour que le terme "élu de la république" garde sa valeur dans les deux assemblées, il n'y a qu'une alternative : élire le sénat au suffrage universel ou rendre OBLIGATOIRE le cumul des mandats de sénateur et de maire.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

cacao 26/01/2014 18:55


Et carrément supprimer le Sénat ? Pourquoi pas ? Parce qu'il vaut mieux 2 chambres ? Cela ferait pourtant de bonnes économies. Qu'en penses-tu ? Merci pour cet article qui nous
rappelle que les sénateurs ne sont pas élus au suffrage universel, ce qui n'est pas "normal". Douce soirée et caresses à Panda.  

Tipanda 27/01/2014 14:17



Toutes les démocraties ont opté pour le bi-camérisme, l'une servant de contre-pouvoir et de modérateur (au sens où on l'entend dans un débat) à l'autre. Il arrive souvent qu'un texte de loi soit
substantiellement modifié lors de ses aller-et-retour entre les chambres. Elire les sénateurs au suffrage universel permettrait à cette assemblée de ne plus être regardée comme la "maison de
retraite" des hommes politiques qui ont bien mérité de leur parti. Pour éviter que les deux assemblées soient un décalque l'une de l'autre, il suffirait de les élire avec un décalage dans le
temps, ce qui leur permettrait de correspondre à des majorités d'opinion différente. Mais personne ne nous a encore demandé notre avis. Amitiés et câlins à toi et ta ménagerie.



Serge 25/01/2014 00:37


Eh bein, c'est pas drôle !

Tipanda 25/01/2014 00:46



Comme tu dis. Elle ne va pas être drôle, la vertu égalisatrice.



Recherche

Articles Récents

Liens