Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 23:14


       Les derniers échos suivant des suppositions insistantes, la ministre des affaires étrangères devrait incessamment céder son maroquin.

Elle a bien cherché ce qu'il lui arrive. Les âmes compatissantes ne se précipiteront pas pour la plaindre.
Et pourtant ...
Il traîne comme une odeur de brûlé, celle qui se répand quand saute un fusible.


               A moins qu'une information nous ait échappé, nous sommes toujours sous la cinquième république. Ce régime accorde au président de la république un certain nombre de droits régaliens, des privilèges et priorités qui lui composent un domaine exclusif.
Les affaires étrangères en font partie. C'est le président qui détermine et dirige la politique étrangère. Il en est responsable.


              Alors, renvoyer la ministre, c'est congédier un personnel pas vraiment responsable.

On attend que le grand chef tire la leçon des événements.

En cohérence avec les institutions, c'est le président de la République qui doit reconnaître sa responsabilité et démissionner. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J


Et en plu, ça raye le parquet.


Bises


Bruno



Répondre
J


Boutefeux se retrouve dans l'oreille interne .... Jupé aux affaires extérieures ... Guéant à l'intérieur ... Simple question de vases communicants... Pour une meilleure communication???? Non !
Désinformation !



Répondre
T


Egalement dénommé "chaises musicales", mais c'est toujours porteur de grincements de dents.



J


C'est ça la "diplomatie" !


L'éducation de notre président  a encore fait des merveilles en Turquie !

Lors de son arrivée en Turquie vendredi dernier dans le cadre du G20, il serait descendu de la passerelle de l'avion en mâchouillant un gros chewing-gum,
selon les dires  maire d'Ankara, Melih Gokcek (cité par le site du Nouvel Obs).  Ce dernier qui faisait parti de la délégation de réception du président français s'est
dit très choqué par cette attitude.



Répondre
T


S'il se contentait d'être mal élevé ...


Au mieux, il est incompétent ; plus vraisemblablement, il croit que rien n'existe hors de sa petite personne. Il n'est pas du bois dont on fait les maîtres du monde.



J


Ca me rappelle une chansonnette qui tournait , lors de la mort d'Edgar Hoover:


"Il est mort le vieux crapaud du FBI ...


On en mettra un autre dans son fauteuil "


Tout l'art , en politique , est de mettre en place des fusibles.Nous avons de gouvernants qui le savent et nous plongent dans le noir.


Bises


Bruno



Répondre
T


Il revient aux citoyens de crever les bouées et de rendre les fusibles inefficaces.


Bises



S


Il y a longtemps que je ne rêve plus. La France est aux mains de la mafia capitaliste, elle ne va rien lâcher. Et nos concitoyens sont trop couillons pour descendre dans la rue comme les Arabes,
trop peur de perdre le bout de gras qu'on leur jette de temps en temps... Sarko peut dormir tranquille même en camping avec Kadafi.



Répondre
T


Le départ de MAM et toutes les considérations qui l'accompagnent posent aux citoyens la question plus fondamentale du régime politique, de la CONSTITUTION. Peu importe ce que
l'on pense de tel ou tel propos du ministre des affaires étrangères, il n'en reste pas moins que la politique extérieure, dans la 5ème, fait partie de la chasse gardée du président, quel qu'il
soit. Jouer aux chaises musicales à l'intérieur du gouvernement n'est qu'un écran de fumée qui n'a pas de sens dans cette constitution. C'est au président d'assumer les conséquences de sa
politique. Si Sarko était aussi gaulliste qu'il le prétend, il aurait déjà démissionné.



Recherche

Articles Récents

Liens