Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 09:55
   Tous les archéologues vous le diront : c'est avec les déchets d'une époque que nous en apprenons le plus et  nous jouons un mauvais tour aux futurs observateurs de notre siècle avec nos incinérateurs d'ordures ménagères.
En attendant, certaines démolitions occupent dans nos mémoires une place privilégiée.

    Pour les Français, la Révolution a pour symbole la prise et la destruction de la Bastille ; pour beaucoup d'Européens, la chute du mur de Berlin marque la fin de la guerre froide.
Ils ne sont pas loin d'y voir l'événement majeur de ces dernières décennies et, le 9 novembre, nous sommes priés d'en avaler jusqu'à plus soif.
    Curieusement, les Allemands, qui sont les premiers concernés, n'ont pas fait de ce jour une fête nationale, préférant célébrer la réunification des deux états.
     Il faut sans doute le mettre au compte de leur esprit positif.
Quand on veut aller de l'avant vers la construction d'un avenir commun, un acte de réunion est un geste plus fort que le défoulement d'une population excédée. Le mur était, de toute façon, condamné, même s'il est des jouets romantiques auxquels les peuples tiennent.
     9 novembre, malgré l'enthousiasme populaire, c'est aussi une date qu'on n'aime pas se rappeler en Allemagne ; les Berlinois auraient pu en choisir une autre pour monter à l'assaut du mur.
     9 novembre, c'est l'anniversaire de la Nuit de cristal, le grand pogrom qui marque le lancement de la destruction des juifs d'Europe, le début de l'entreprise cauchemardesque qui aboutira aux camps de l'Est et fera de l'Allemagne la grande Coupable du vingtième siècle.

      L'Allemagne a assumé, payé, s'est repentie, elle montre, en toutes circonstances, un remarquable esprit de responsabilité vis à vis de son passé. Mais le choix d'une fête... il faut que ce soit un jour de fierté et de joie.
Les Fançais auraient-ils fait de la St Barthélémy leur fête nationale ?
 
     Alors, à défaut de la plage, laissons le mur aux romantiques et souhaitons un bel avenir à une Allemagne repentie et rachetée des crimes du passé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Milla 21/11/2009 19:58


On a feté la chute du mur juque place de la Concorde quand même Jacqueline, par ailleurs, personne ne dit ce que ce jour symbolise économiquement et financièrement, puisqu'il marquait aussi la
mondialisation financière qui ferait aboutir ce que nous vivons !

bref, la chute du mur et devenu un jour mémorable mondialement, un peu moins la nuit de cristal, qui biensure n'a pas eu son flot d'annonces et de billets dans la presse de cette époque ! a nous de
décrypter l'essentiel !


Tipanda 25/11/2009 01:31



C'est précisément là que se trouve le gros problème. L'oubli de la "Nuit de Cristal" ne fait pas l'affaire que des Allemands. Dans la religion catholique, on appelle cela un péché par omission.



Michel Sender 10/11/2009 05:42


Ouf, ça y est, le mur est (re)tombé. Personnellement, hier, j'ai surtout souffert de l'antenne unique de Radio France. Je fais partie des gens ayant pré-sélectionné sur ma radio 1 France Culture 2
France Inter 3 France Musique 4 France Info. Hier, c'était comme un jour de grève : programme unique ! Bizarre. A nous dégoûter du sujet... Bien amicalement, Michel.


Tipanda 10/11/2009 11:05



Tu viens de toucher du doigt un grand problème de la médiatisation à outrance. Au lieu d'être intéressé par un sujet, somme-toute, important, on sature et on le rejette. Dommage ... surtout quand
le phénomène touche des questions graves, par exemple la Shoah ; notre fatigue devient une auxilliaire efficace des négationnistes.
Pour ne pas y succomber, il faut supporter.
Amitiés.



Recherche

Articles Récents

Liens