Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 17:26

   Mariage pour tous, le projet de loi est passé, heureusement ! De ce thème fort rebattu, on est pas loin de l'overdose.

      Il resterait pourtant bien des choses à dire.

 

      D'abord, nous avons du mal à comprendre cet acharnement à vouloir se marier, quand on pense à notre détestation de la famille institutionnelle ("Familles, je vous hais ..."), on a envie de reprendre la boutade affirmant que le mariage n'intéresse plus que deux groupes, les homos et les curés.  .

 

      Depuis 1969 et le référendum perdu par De Gaulle qui avait trouvé malin d'unir deux questions sans rapport entre elles, la réforme régionale et le Sénat, les hommes au pouvoir semblaient avoir compris la bévue à ne pas commettre. Distraction ou ignorance fatale de l'histoire, l'actuel gouvernement replonge le doigt dans la mélasse. Dans un texte commun, figurent le mariage pour tous qu'une majorité de Français approuve et, pour les homosexuels, la parentalité qui est rejetée dans une égale proportion.

  L'introduction de l'adoption dans une loi sur le mariage est un cadeau inespéré pour les homophobes. La leçon du PACS a été retenue, ils n'espèrent plus déplacer les foules sur le seul rejet des couples de même sexe,  Ils se voient offrir l'argument rêvé, l'enfant, la dernière figure sacrée dans un monde profane.

Admirez l'astuce.

 

     Des manifestants se sont bien promenés, ils ont l'air d'y avoir pris goût. Avec les beaux jours qui s'annoncent, ils projettent de recommencer.

Parmi eux, une immense majorité de catholiques. On n'a qu'une question à leur poser : "De quoi vous mêlez-vous ?" Les catholiques ont le mariage catholique qui ne regarde qu'eux, les autorités ecclésiastiques y mettent les règles qu'elles veulent, c'est leur affaire et leur droit. En revanche, pourquoi faudrait-il les imposer aux athées et autres agnostiques ?

 

     Un grand nombre d'opposants, dans le style pas-franc-du-collier, prétendent ne pas être homophobes. Dès qu'ils s'énervent, le vernis craque et le fond reprend le dessus. Ils adorent les soldats, forcément virils et même machos mais ils oublient combien leurs modèles comptaient de ces homos haïs. Que font-ils donc de l'homosexualité institutionnalisée dans nombre de confréries militaires ?

      Les héros de la guerre de Troie, Achille en tête, les Egaux de Léonidas, la phalange macédonienne, Richard Cœur de Lion, tous ces vaillants combattants n'étaient pas des femmelettes mais ils étaient tous homos.

      Aux cathos qui auraient le goût militaire, on peut rappeler le sort des templiers, moines-soldats accusés de sodomie.

      Parmi les opposants les plus acharnés, s'affiche une droite très extrême volontiers nostalgique du nazisme, à croire qu'ils ont oublié les S.A, vivier d'homosexuels ( à revoir : Les damnés de Visconti, un régal pour amateurs d'esthétiques masculines ).

 

     A tous ces excités, conseillons la mise en application du vieil adage "Si vous n'aimez pas ça, n'en dégoûtez pas les autres."

           La nouvelle loi donne des droits à ceux qui n'en ont pas, il n'en retire à personne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

cacao 27/05/2013 15:23


Bravo Jacqueline, c'est excellemment envoyé ! Je t'approuve complètement. Bonne fin de journée. Bien amicalement.

Tipanda 27/05/2013 21:55



Trop gentille ! Merci de ton indulgence.


Amitiés aux deux et quatre pattes.



Alice Damay-Gouin 09/05/2013 08:54


Merci, je vous souhaite, à vous aussi, la joie du bonheur !


je pensais ne pas vous encombrer plus longtemps et un mot de vous et je repars ! Excusez-moi... Mais qu'est-ce que le bonheur ? Arlette Laguiller l'a bien dit, à une émission, il y a quelques
années déjà ! "Le bonheur n'est pas personnel. Je ne peux pas être heureuse si je sais que d'autres à côté de moi souffrent". Le bonheur, je le trouve dans la joie de mes rencontres. En ce
moment, j'ai quelques rencontres-discussions,  dan sune grande confiance mutuelle, avec différents jeunes qui bousculent en moi quelques barrières et qui m'ouvrent  à une liberté
incroyable. Je crois renaître de mes cendres...Oui, je crois en l'Amour et donc je fais confiance en l'homme, en la femme, en la jeunesse...


Merci de votre patience


Alice

Alice Damay-Gouin 05/05/2013 08:49


L'Amour dépasse peut-être l'enrendement?


uù ma foi en l'homme, en l'occurence ici, en la femme est-elle limitée à ce que je peux supposer raisonnable? J'ai la faiblesse de penser que raison et amour ne se vivent pas sur le même plan.
Et, oui, je suis optimiste.  Mais, merci, pour cet échange. Merci!


Alice

Tipanda 08/05/2013 18:10



Merci à toi et reste optimiste, c'est une grande ressource pour le bonheur.



Alice Damay-Gouin 02/05/2013 16:20


Je viens de lire votre dernière réponse qui est un véritable réquisitoire, une instruction à charge et, de là, vous concluez comme les membres de la hiérarchie de mon Eglise catho: interdisons de
peur que... Interdisons pour empêcher que le mal soit de la partie... Je leur réponds par la parabole de bon grain et de l'ivraie. N'arrachez pas l'ivraie... Ma hiérarchie ne sème plus du tout
pour que l'ivraie ne s'introsuise pas dans le champ où il y a du bon grain. Mais elle ne voit pas qu'alors l'ivraie prend toute la place.


On parle de la "FEMME"-porteuse, des problèmes de l'enfant sans se soucier des problèmes que peuvent aussi, avoir des enfants dans une famille avec un vrai papa et une vraie maman, sans se
soucier que cette situation "idéale" peut ne plus exister par les accidents de la vie! Mais on ne se soucie pas du couple demandeur. Encore que dans votre texte ce couple soit mentionné mais
entièrement de façon négative...


Il y a 3 ou 4 ans déja, j'ai vu une émission où étaient présenté des horreurs que l'on peut faire lorsqu'un couple décide de briser le cancan de l'interdit...


Alors, je suis favorable à la GPA tout en réfléchissant à bien l'encadrer pour éviter au maximum les dérives.

Tipanda 03/05/2013 20:21



A moins d'être sévèrement dérangée, je ne vois pas quelle femme pourrait porter volontairement un enfant sans chercher à le garder. Elle le ferait par altruisme ..? Sans trop y croire, je veux
bien admettre que ce soit possible entre des femmes qui s'aiment (amies, sœurs...) Entre des inconnues, je n'y crois pas.



Alice Damay-Gouin 01/05/2013 12:11


Merci pour votre réponse mais je ne comprends pas pourquoi on persiste à dire que ces femmes généreuses en tireraient profit? l'indemnité de la sécu comme pour toute femme enceinte, n'est-ce pas
logique?

Tipanda 03/05/2013 20:12



Le pire, ce n'est pas le profit que des femmes pourraient tirer de leur petit arrangement s'il s'agit de leur décision, mais il ira de ce marché comme des autres, les travailleuses ne
seront pas les profiteuses. Quand des proxénètes se convertissent dans le commerce d'organes, on ne voit pas ce qui les empècherait de rafler la GPA à leur profit.



Recherche

Articles Récents

Liens