Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 17:45

      Le cher Georges Brassens nous affirmait, non sans une bonne dose de malice, que les morts sont tous de braves types. N'en déplaise à sa douce mémoire, nous éprouvons les plus grandes difficultés à le suivre, certains défunts n'auront jamais droit à notre respect. Le dernier exemple en est Jacques Vergès, il vient de quitter un monde qui ne le regrettera pas.

S'il était mort dans sa jeunesse, nous aurions versé une larme sur le militant anti-colonialiste mais il a vécu trop longtemps. Le défenseur des opprimés s'est changé en avocat des dictateurs.

    Après un séjour algérien, il disparut pendant huit années de 1970 à 1978...

Imaginations, à défaut de pouvoir, prenez l'initiative. Tous les choix vous sont ouverts.

Où était-il passé, pour quoi faire, avec qui ? Stasi, KGB, réseaux terroristes, officines antisémites ...c'est vraiment l'embarras du choix.  

Il réapparut et remit sa robe d'avocat pour défendre les figures les plus noires du terrorisme et du crime contre l'humanité, de Magdalena Kopp à Khieu Samphân, en passant par Klaus Barbie, Carlos, ..., j'en passe et des meilleures ...

   Les nazis, au tribunal de Nuremberg, ont bénéficié des services d'un avocat. Dans un état de droit, même les monstres les plus affreux ont le droit d'être défendus lors d'un procès équitable. De toute façon, un avocat qui voudrait ne défendre que des innocents devrait très vite changer de métier. La grande faute de Jacques Vergès n'est donc pas d'avoir professionnellement défendu des criminels mais de les avoir soutenus hors du prétoire, de leur avoir manifesté une solidarité qui dépassait largement son rôle d'avocat.

    Ses clients disparates n'avaient qu'un point commun, l'antisémitisme. Faut-il en conclure que la haine du juif peut, à elle seule, gouverner toute une vie ?

 

S'il faut prononcer l'oraison funêbre d'un tel sinistre, elle tiendra en deux mots : Bon débarras !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

cacao 02/09/2013 18:21


Bonjour Jacqueline. Tu as raison, nous ne le regrettons pas ! Belle soirée et caresses à Panda.

Serge 27/08/2013 06:08


Bonjour Jacqueline. J'ouvre par cette nouvelle ma reconnection au monde, et tout n'est donc pas si noir !


(Grand merci pour ce petit mot dans ma boîte en rentrant, je n'en avais que deux, et je trouve ça bien peu : ou les amis ne pensent pas à moi, ou le courrier papier a vécu !)

Tipanda 28/08/2013 00:05



Je ne sais pas s'il a vécu. Pour ma part je trouve encore normal d'adresser des cartes postales, au moins à ceux qui m'en envoient. Toutefois, tu l'as certainement constaté, l'exercice m'est de
plus en plus difficile. Mon écriture devient de moins en moins lisible.



Recherche

Articles Récents

Liens