Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 16:02

     Le béton, surtout armé,  c'est avec lui qu'on élève les murs qui séparent, les forts et les prisons. Quand on en a fait des logements, ils ont étalé tant de laideur qu'ils repoussent plus qu'ils n'attirent.

Et pourtant ... Avec de la recherche et de la créativité, le béton, c'est l'imagination au pouvoir ; il peut même devenir poésie.

     Oscar Niemeyer qui vient de manquer de peu ses 105 ans fut le grand poète du béton. Il pliait le matériau pesant et rêche pour lui donner des courbes féminines. Là où d'autres auraient construit une barre d'immeubles, il donnait à son bâtiment la forme alanguie d'une amoureuse allongée sur la plage.

      Les femmes l'inspiraient, surtout, il les aimait. Son mariage quand il avait cent ans est plus qu'un record ; c'est l'image d'une vie entière pour une passion.

       Du grand architecte communiste, constructeur de Brasilia et de tant d'édifices publics, il ne manquera pas  de critiques sérieux et savants pour dresser la nécrologie.

       Je leur abandonne volontiers une compétence qui n'est pas la mienne ; il me reste l'image d'un artiste amoureux. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans Dure est l'absence
commenter cet article

commentaires

Serge 09/12/2012 04:07


Très peu au fait du travail de Niemeyer, j'ai été frappé de trouver dans mes contacts Facebook, pas mal de critiques négatives de l'architecte. Bien content de lire ton commentaire à ce sujet.


C'est une expression que j'emploie aussi souvent que je le remarque : beaucoup crachent dans la soupe !

Tipanda 09/12/2012 11:37



Je crois que ses détracteurs se basent surtout sur des "on-dit". Les anticommunistes n'aiment pas le communiste, les allergiques au béton armé sont, à-priori, contre sans avoir vu. Communiste +
béton armé, ils imaginent les "beautés" de l'architecture stalinienne, et Oscar, ce n'est pas du tout ça...à moins qu'il ne s'agisse des affairistes qui veulent transformer le "Volcan" (la Maison
de la Culture du Havre) et qui sont tombés sur un os, les droits sur la propriété artistique de l'architecte.



Recherche

Articles Récents

Liens