Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 15:14

      Le 6 mars, c'est la fête des Colette.

Si vous en connaissez, espérons pour elles qu'elles ne ressemblent pas à leur sainte éponyme.

Sainte Colette était ce que le vulgum pecus appelle une "enfant de vieux" ; quand elle est née, sa mère avait soixante ans. Au XIVème siècle, on peut et doit parler de miracle.

Prenant très au sérieux son rapport au merveilleux, elle devint une sainte thaumaturge.

   ... Jusque là, très bien, elle guérissait les malades.

   Qui lui en tiendra rigueur ?

Possédée d'une ardeur farouche et jusqu'au-boutiste, elle vécut d'abord trois ans emmurée, c'est à dire enfermée dans un étroit réduit sans ouverture autre qu'une lucarne pour lui passer de la nourriture (je vous laisse imaginer l'odeur ...!), puis, désireuse de communiquer son goût de la mortification, elle fonda un ordre féminin dont la règle disait :

  • Ne sont admises au couvent que les sœurs capables de soutenir l'austérité de la règle (les infirmes et malades ne peuvent donc y entrer).
  • On peut entrer au couvent à 12 ans mais on ne peut prononcer les vœux avant 18 ans. Le noviciat dure jusque l'âge de 30 ans.
  • Les sœurs vivent en clôture perpétuelle.
  • Les sœurs vivent continuellement dans le silence. Elles ont accès au parloir avec l'autorisation de l'abbesse à certaines périodes de l'année.
  • Les sœurs portent le voile qui doit couvrir une partie du visage qui ne peut être vu en entier.
  • Les sœurs ne dorment jamais sans leur habit extérieur.
  • Les sœurs ne portent pas de bas, ni chaussures, les pieds sont nus.
  • Les sœurs ne peuvent posséder ni biens meubles, ni terres, ni immeubles, ni somme d'argent.
  • Les sœurs font abstinence perpétuelle de viande même à Noël.
  • Les sœurs jeûnent perpétuellement sauf le dimanche et à Noël.
  • Les sœurs doivent assister obligatoirement et avec exactitude à l'office divin.
  • Les sœurs doivent communier tous les dimanches.
  • Les sœurs ne peuvent avoir d'autre confesseur que celui du couvent.
  • Les sœurs n'auront aucune distraction.
  • Le courrier envoyé ou reçu est lu par l'abbesse.

 

 

    Si le cœur vous en dit ...

 

Par chance, les Colette de ma connaissance sont plutôt de bonnes vivantes.

A elles, bonne fête et joyeuses réjouissances.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans C'est votre jour.
commenter cet article

commentaires

Mimi des Plaisirs 12/03/2013 22:12


Les synapses de ta Colette devaient avoir un peu rouillé dans son réduit, non?
Pauvres filles embarquées dans cette galère!...

Tipanda 12/03/2013 23:23



Le plus incroyable est qu'il se soit trouvé des autorités ecclésiastiques assez inconscientes ou malades pour confier la direction d'un ordre monastique à un cerveau aussi perturbé.


En ce temps-là, déjà, tous les fous n'étaient pas à l'asile et la folie était contagieuse.



unsoirbleu 06/03/2013 20:43


Euh ... non, merci ! Rien que vivre continuellement dans le silence, non, non, très peu pour moi. Même si je reconnais une tendance à aimer la solitude, comme un bol d'air, vivre ainsi qu'une
"Colette" de cet ordre-là : non ! Les Colette que je connais sont également des filles sympas ... Quant à Colette des vrilles de la vigne, c'est un autre personnage, très fascinant.

Tipanda 06/03/2013 22:16



Colette (l'écrivain) était forcément une personne très bien, elle aimait les chats.



Recherche

Articles Récents

Liens