Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 09:35
   Mardi 20 octobre, sur ARTE, un document d'actualité sur la grippe A et, plus précisément, sur les campagnes de vaccination initiées dans les divers pays d'Europe.
   D'abord, nous avons une impression de déjà vu, mais une bonne remise en ordre, n'est-ce pas, ça ne fait jamais de mal. Et, au milieu du ronron, un coup de tonnerre : les membres du gouvernement, en Allemagne (mais pourquoi en irait-il autrement en France ?), recevront un vaccin sans adjuvant.
    On se pince, on se dit "ils n'oseront pas", et si !
Le citoyen lamda peut se rendre à l'évidence : les labos, histoire de toucher le jackpot, vont nous injecter massivement des cochonneries (c'est le terme qui convient pour une "grippe porcine" ); mais ils sont assez conscients du problème pour ne pas s'attirer les foudres des puissants ... qui les laissent faire ; le danger ne les concernera donc pas.
    A défaut d'être devenus altruistes, depuis l'affaire du sang contaminé, nous imaginions que les gouvernants avaient appris la prudence.
Nous les croyions devenus exagérément précautionneux, victimes du syndrome de la canicule. C'était agaçant mais pardonnable. N'est-ce pas, on n'est jamais trop prudent.
Nous n'y étions pas du tout.
Nulle inconscience ni pusillanimité chez eux ; ils sont parfaitement au courant des risques.
Résumons :
Ils organisent la panique pour créer le besoin de vaccins, la demande grandit. Leurs copains, industriels du vaccin sont ravis et fourbissent les armes.
Pour y répondre, il faut augmenter la productivité des labos. Heureusement, ces derniers avaient tout prévu et trouvé la solution : les adjuvants.
L'idée est très simple (la réalisation, un peu moins).
Rappel : le principe de la vaccination est de mettre l'organisme en contact avec un agent pathogène affaibli  pour générer une réaction de défense : la production d'anticorps, l'immunité. Résultat : lorsque le vrai méchant microbe bien virulent monte à l'attaque, bing ! les anticorps le nettoient avant qu'il ait eu le temps de dégainer les armes.
Normalement, il faut ce qu'il faut, on ne peut obtenir de réaction intéressante qu'à partir d'une dose suffisante de vaccin. C'est ici qu'entre en scène l'inventivité des labos ; ils ont trouvé des adjuvants, par exemple l’adjuvant AS03, un mélange de squalène et de polysorbate. Ces substances ont été mises en cause dans le passé mais, au diable la prudence (!), elles agissent, à ce que j'ai compris, en excitant l'immunité du sujet vacciné, ce qui lui permet de réagir à partir d'une quantité bien plus faible d'antigène.
Et l'antigène, dans le vaccin... c'est justement ce qui coûte le plus cher !
     A ce qu'ils essaient de nous faire croire : "dormez, braves gens on veille sur vous".
Alors, si leur camelote est tellement irréprochable, pourquoi  ne l'appliquent-ils pas aux puissants ?
Ils auraient droit, eux aussi, à quelques coups de folie de leur immunité, ils pourraient aprécier tout le charme des maladies auto-immunes. Il en est de véritablement époustouflantes : la polyarthrite, le diabète insulino-dépendant, la sclérose en plaques ...c'est autrement plus chic d'en être atteint que d'attrapper la vulgaire grippe de tout le monde.
Et pourtant, non, on ne leur fera pas essayer les adjuvants. Pas fous les industriels, quand on veut caser son produit chez un client, on ne s'amuse pas à intoxiquer le directeur des achats.
      Pour ce qui est du vulgum pecus, la grande masse des utilisateurs du médicament, ils auront droit aux substances incriminées. Libre à eux de s'offrir un voyage à Lourdes (ou à La Mecque selon les goûts).

Bon, il n'y a pas de quoi en faire un scandale, la vaccination n'est pas obligatoire, si vous n'en voulez pas, vous n'avez qu'à refuser. Fort bien...

Mais on en connait d'autres, des éléments facultatifs qui ne se refusent pas. Essayez de vous faire embaucher dans une entreprise en précisant que vous refusez de faire des heures supp...
Il y aura des pressions et les gens cèderont.
    
L'inégalité n'est pas qu'une question de fortune.
Tout le monde ne dispose pas des mêmes informations, des mêmes moyens de se faire un jugement et de la force de dire NON.
L'attitude des labos et des autorités de santé est un scandale, les uns sont plus exposés que les autres.
C'est la marque du mépris des riches qui savent envers la foule des pauvres, des dominés et des ignorants.

Liberté, Egalité et Fraternité étaient bonnes filles mais aujourd'hui, elles ont mauvaise mine.
Elle ont peut-être attrappé la grippe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Francesca 31/10/2009 01:42


Bien d'accord avec vous !
Et merci mille fois du tuyau pour Michel ! Je vais le surprendre avec un message de bon anniversaire grâce à vous !
Amitiés
Françoise


Francesca 30/10/2009 10:25


Avec l'agro-alimentaire, ce sont les labos pharmaceutiques qui mènent le monde (à sa perte !), voilà ce qu'on sait bien et qui ne rassure pas.
Malgré mon âge certain, je ne suis même pas vaccinée contre la grippe saisonnière ; je vais très bien.
Votre article est très informatif, merci !
(Venue sur votre blog par celui de Michel Schneider)


Tipanda 30/10/2009 22:02



Michel est un bibliophile exercé et un ami précieux. N'oubliez surtout pas de lui souhaiter un bon anniversaire le 31 octobre.
POUR REVENIR AUX VACCINS, je crois qu'il faut raison garder, se faire vacciner toutes les fois que le risque lié à la maladie est supérieur aux inconvénients attendus du vaccin. Le problème du
vaccin contre la grippe A réside dans la légèreté avec laquelle on traite les risques induits. Il n'est pas nécessaire de se précipiter ; dans quinze jours , des vaccins sans adjuvants seront
disponibles.



Janine Thombrau et Bruno 22/10/2009 19:23


Evident ma chère ...
On ne va pas retourner à l'age de la peste , du choléra ( Pour lequel on est vacciné depuis notre long et trop court séjour à Mayotte ) et de tout le reste ...
Quoique .... Entre la peste et le choléra ?
Que nous reste-t-il à ce jour ?
Et dans ce cas .... Le vaccin n'existe pas encore .
Mille bises
Bruno


Tipanda 22/10/2009 23:52


Que vivent les gens raisonnables et qui savent aimer !
Mille bises en retour.


Janine Thombrau et Bruno 22/10/2009 14:01


Comme vient de le dire le bon docteur "Fais Inquiet" sur France 2 ....
Et Grand défenseur de la vaccination...

L'adjuvant n'est pas dangereux ... Pardon !
Les adjuvants ....
Ils sont connus depuis des années et pas d'effet secondaires connu ....
Sauf cas rares de Guihlain Barré .... Mais si rares .... Si rares ... Qu'on n'est même pas sur qu'ils en soient la cause....
ET PUIS CA PERMET DE VACCINER PLUS DE MONDE ...
ET PUIS CA RENFORCE L'EFFET DU VACCIN ...
ET PUIS CA PROLONGE CET EFFET ...

Moralité:
Z'avez qu'a faire confiance ou mourur !



Tipanda 22/10/2009 15:29


"Le pauvre homme !" comme Orgon disait de Tartuffe, faut bien qu'il justifie de ses émoluements !
Il n'empêche que l'émission d'Arte semble avoir déclenché quelque vent de fronde. Très bien pour ce cas précis.
Je me termets quand même d'insister sur 'importance du rapport bénéfice/risque. Préférer risquer la grippe plutôt qu'un Ghislain-Barré, soit, mais il ne faut pas en déduire que tous les
vaccins sont à refuser. On est content qu'il y en ait un contre le tétanos ou la diphtérie et on serait content d'en posséder un contre le VIH. 


Janine Thombrau et Bruno 22/10/2009 09:53


Et ..... Comble de l'hypocrisie ....
A la suite de l'info sur les vaccins différents entre les puissants et les valets ...
Le gouvernement allemand vient d'annoncer qu'ils se feraiet injecter le même !
??????? Peut-on les croire ????????
Cette émission était effectivement une bonne "piqure de rappel" .... Claire .... Précise ...
On y a même appercu / Entendu notre "topine" Elena de PHARMACRITIQUE ...
Vaste sujet .... Ces personnes qui bossent à l'OMS et plus tard .... Par hasard .... se retrouvent à travailler dans des laboratoires .... Avec leurs carnets d'adresses et leurs vestes
d'experts.... De labos ... Auprès de l'OMS.
On croit rêver !
NON !


Tipanda 22/10/2009 11:33


On demande à voir. ..
Ils ont une solution très simple qui conviendrait à tout le monde, c'est de faire à tout le monde le vaccin sans adjuvant. Au moins, la dépendance des politiques à leur plan-media présenterait un
avantage !
Amitiés.


Recherche

Articles Récents

Liens