Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 23:04

      Le 4 novembre, Charles est à la fête, ou plutôt à l'honneur ; le terme lui sied mieux.

Il partage avec Henri et Louis, le privilège d'un prénom royal.

Légende ou réalité, il paraît que ces prénoms manifestent la force de caractère et le goût de l'autorité qui appartiennent aux rois.

    N'oublions pas les femmes ; les mêmes traits de caractère se rencontrent chez les Mathilde, les Anne, les Elisabeth et les  Isabelle.

    Parmi tous les rois qui se sont appelés Charles, libre à vous de choisir un modèle.

Le plus grand de tous est, comme son nom l'indique, Charlemagne. A la fois soldat, diplomate et organisateur, il s'est donné un empire avec la bénédiction du pape malgré une vie conjugale fort peu chrétienne. Disons que le pape accordait une certaine indulgence au souverain d'un royaume où les abbayes prospéraient dans une paix ... royale.

Les successeurs moins prestigieux peuvent, néanmoins, inspirer des émules.

Si vous êtes normand, ayez une pensée pour Charles le Simple. C'est lui qui, par le traité de Saint Clair sur Epte, remit au chef Viking Rollon les territoires à l'embouchure de la Seine, créant ainsi la Normandie.

Quelques siècles plus tard, la Guerre de Cent Ans vit une succession de rois Charles fort dissemblables :

Charles V connut la réussite militaire, un succès qui revient au duo formé par le roi et le chef de son armée, le fameux conétable Duguesclin que nos livres scolaires ont adulé autant que les indépendantistes bretons l'ont détesté.

Son fils, Charles VI, était fou et cocu (comment ne pas comprendre l'infidèle ?). Le bilan de son règne fut la perte des acquis de son père et une situation périlleuse pour son fils, Charles VII.

Ce dernier parvint à rétablir sa couronne et mit fin à la guerre. Décidément marqué par les femmes, il faillit perdre son trône du fait de sa mère, le retrouva grâce à Jeanne d'Arc et la peinture de son règne est à jamais marquée par un portrait de femme, Agnès Sorel, sa maîtresse.

Ensuite, les rois prénommés Charles se font plus rares.

On se rappelle Charles IX qui ordonna le massacre de la St Barthélémy et le dernier roi de France, Charles X chassé par une révolution en 1830. Après lui, il y eut encore Louis-Philippe mais il n'était plus le roi de France, c'était le roi des Français.

Parmi ces Charles royaux, difficile de trouver un modèle ?

Alors, n'en déplaise à votre royal prénom, vous irez chercher l'inspiration hors du sang bleu, chez des amis qui vous embrassent à l'occasion de votre fête.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans C'est votre jour.
commenter cet article

commentaires

cacao 05/11/2011 22:27



Ils sont bien décrits tous ces rois Charles ! Je me permets de rajouter "Le Grand Charles" qui fut à sa manière un peu "Roi De France"... ainsi que ses successeurs bien connus, mais sous d'autres
prénoms, (Georges, Valéry, François, Jacquot, Nico, et... pas la reine Mar(got)ine quand même ?... Merci Jacqueline pour ce bel article. Excellente soirée. A bientôt !



Tipanda 06/11/2011 00:34



En effet, la Vème République est une sorte de monarchie élective. Un président de la République d'aujourd'hui a beaucoup plus de pouvoir que les anciens rois.



Marc 05/11/2011 20:26



J'aime bien comme prénom... sans me vanter, c'est un peu comme "Marc", classique, sobre et facile à porter...


Enfin, j'ajoute que Charles V est mon roi préféré, juste devant Henri IV...



Tipanda 06/11/2011 00:28



Soyez bienvenu. Il semble qu'on assiste au retour en grâce de ces prénoms classiques. Ils ont l'avantage de se bien porter à tout âge.


Charles V présente un point commun avec Jeanne d'Arc : ils ont remporté des victoires contre l'Angleterre. Tant mieux pour eux, mais l'avenir y a-t'il gagné ? Pas sûr. Sans faire de
l'histoire-fiction, on rève de la puissance qu'aurait fait naître la réunion des deux royaumes de France et d'Angleterre sous une même couronne.



Recherche

Articles Récents

Liens