Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 17:38

      Ils ne sont pas nombreux, leur prénom n'est plus à la mode qui est changeante, par définition.

    Leur patron, avant de faire des miracles, a d'abord été, lui-même, un miraculé.

Jésus l'a rappelé d'entre les morts. Pour que le public soit bien sûr qu'il ne se réveillait pas simplement d'un sommeil un peu profond (on n'est jamais trop méfiant), l'évangile nous précise que Lazare puait déjà quand il a ressuscité.

     Décidément, les saints et les odeurs, c'est toute une histoire.

Il est souvent question de personnages morts en odeur de sainteté ; on évoque le parfum de leurs vertus.

Quand on se rappelle que l'ascétisme chez les grands mystiques allait parfois jusqu'à se priver de bains et refuser toute forme d'hygiène, l'odeur de sainteté devait être corsée. Ils n'avaient pas besoin de la mort pour être faisandés.

Heureux Saint Lazare qui fait oublier ses remugles en évoquant des trains de plaisir. Il a donné son nom à une gare, la première dans l'histoire des vacances, celle qui ouvre Paris aux plages de Normandie.

Plutôt les planches de Deauville que celles d'un cercueil !   

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Merci pour cet article, il faut le faire!!! Bon humour! Mais ATTENTION !!! vu ma propre définition de la sainteté( on ne se sauve pas seul(e). la sainteté se trouve ensemble, donc mourir en odeur
de sainteté risque d'être très contagieux!!!
Répondre
T


Evidemment, si personne ne se lave, on aura beau faire des concours, il sera difficile de décider qui pue le plus.


Pardon aux adeptes de la sainteté, j'ai confiance en leur humour.


Amitiés.



M

bonjour Jacqueline,


j'aime bien ton humour, quand à la mort!!!!


ah, mon Dieu, il y a tant de différence entre ce siècle et aujourd'hui, on se lave trop!!!


ah voilà un article interrressant..*


je te souhaie une agréable journée et te fais de gros bisous ..Mamoune
Répondre
T


Gros bisous à toi aussi.


Rire de la mort a toujours été une manière de la tenir à l'écart. Rappelons nous les danses macabres du temps de la Grande Peste.


Les gens devaient affronter une épidémie terrible sans aucun moyen de lutter contre elle, certains se sont abîmés dans la dévotion, s'en remettant à la grâce divine, d'autres ont préféré prendre
le parti de s'en amuser. En ce temps là, les carnavals et autres fêtes populaires mettaient la mort en vedette. Le rire est un antidote à la peur.



M

Décidément, j'aime ton humour!
 Amitiés à toi et caresses aux chats (toujours deux?)
Répondre
T


Amitiés à toi aussi et à Fil de soie. Joliminou est à la maison, toujours affectueux, adorable mais je m'efforce de garder à l'esprit qu'il fait ce qu'il veut. Les chats sont imprévisibles.



F

Mourir en odeur de sainteté, c'est mourir en sentant la rose, non ? Enfin, je croyais.


Sourire. Bonne soirée.
Répondre
T


C'est à peu près comme le sexe des anges, on peut lui trouver autant de définitions que d'auteurs qui en ont parlé. Au moins, c'est un bon sujet de plaisanterie.


Amitiés.



S

Eh ben c'est gai !


(renvoi de balle : un partout !)
Répondre
T


C'est  un bon exercice.



Recherche

Articles Récents

Liens