Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 22:01

 

Les Dominique sont nombreux et constituent un vrai casse-tête ; prénom unisexe, Dominique a déjà donné lieu à bien des quiproquos et des plaisanteries. On rit encore des jeunes-filles à qui l'institution militaire enjoignait de se présenter à la caserne pour effectuer leur service militaire.

D'autres Dominique ont prêté à rire : une bonne soeur qui chantait "Dominique, nique, nique..." suscitant les plaisanteries qu'on imagine et les histoires corses dont le héros toujours fainéant s'appelle invariablement  Dominique.

Pourtant c'est un personnage important de l'église catholique, fondateur des dominicains, un des ordres les plus prestigieux, à la tête de lycées et universités de très haut niveau.

Il faut dire que ces moines savants se sont fourvoyés dans une aventure qui ne pouvait pas les rendre sympathiques : l'Inquisition. 

Dominique, lui-même, était intervenu dans la guerre de religions connue sous le nom de "croisade des Albigeois" au XIIIème siècle. Il avait mis au point une méthode reposant sur un système de questions-réponses dans le but de ramener les hérétiques à la vraie foi, l'inquisition (de la même famille que "s'enquérir").

Il fallait avoir la candeur d'un saint pour ne pas deviner que la persuasion et la conversion seraient vite changées en coups et bûchers, confiées aux bons soins des agents répressifs, civils et religieux. Le comble de l'horeur fut atteint quand l'institution fut littéralement annexée par les Rois très Catholiques d'Espagne qui l'utilisèrent pour affirmer leur pouvoir...des plus temporels.

Dominique voit son nom à tout jamais lié à une des pires horreurs commises au nom de la religion.

Mais puisqu'on vous dit qu'il n'y était pour rien ...!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans C'est votre jour.
commenter cet article

commentaires

Mimi des Plaisirs 12/08/2011 17:03



Tu as bien fait de rappeler l'horreur de cette période de fanatisme et d'atrocités de l'Inquisition. J'avais complètement oublié l'importance des Dominicains dans cette affaire peu glorieuse.



Tipanda 14/08/2011 18:01



La période la plus affreuse de l'Inquisition est celle où elle a été mise en coupe règlée par les souverains espagnols qui en ont fait un instrument au service de leur politique. Les dominicains
n'ont plus été que l'ombre d'eux-mêmes avec la complicité d'une papauté aux ordres.



Jacques Dupontel 09/08/2011 10:13



Merci pour votre confiance, en ce qui concerne DSK, beaucoup de choses ne paraisssent pas claires, mais il y a assez peu d'informations sûres et vérifiables qui sont sorties. Nos descendants
sauront peut-être ce quis'est passé lors de l'ouverture des archives.


 


Thierry Meyssan a évoqué un lien de DSK avec le projet de nouvelle monnaie libyenne indexée sur l'or de Mouammar Kadhafi, ce qui aurait provoqué la colère des responsables américains et sa chute.
Mais ce n'est qu'une hypothèse dont tous les éléments n'ont pas été vérifié.


J'ai trouvé ce message et le suivant qui détaillent et supputent la confiance que l'on peut
accorder à cette thèse, à vous de suivre les liens et de vérifier ce qu'il en est.


 



cacao 09/08/2011 01:02



Merci pour ces infos. Je ne peux m'empêcher de demander si tu crois qu'un certain Dominique qui a monopolisé l'actu récente n'y est pour rien lui aussi...Mystère. Bonne nuit. A bientôt.



Tipanda 11/08/2011 12:06



Le Dominique de l'actualité n'est pas un saint ; le mot serait d'ailleurs incongru dans son folklore d'origine.


Bonne journée.



Jacques Dupontel 08/08/2011 11:52



Il est fécond, le ventre d'où est sorti la bête immonde


 


 


Pendant la Seconde Guerre mondiale, tout en condamnant l'idéologie nazie, les principaux responsables de l'Eglise catholique soutinrent massivement les régimes fascistes, au motif qu'ils
formaient un rempart face à la subversion bolchevique. L'écroulement du IIIe Reich, sous les coups conjugués des Anglais, des Américains et des Soviétiques, aurait dû se traduire non seulement
par l'épuration de la classe politique européenne, mais aussi par celle de l'Eglise romaine. Il n'en fut rien.


 


Les ecclésiastiques collaborateurs manipulèrent l'illusion religieuse au point que tout questionnement de leur responsabilité dans des crimes contre l'humanité apparut comme un blasphème.
Utilisant l'immunité que leur confèrent aux yeux des croyants les fonctions sacrées qu'ils exercent, ils s'employèrent à "exfiltrer" vers l'Amérique latine les chefs fascistes pour les soustraire
à la justice et empêcher que des procès ne viennent révéler leur propre culpabilité. Dans ce contexte, l'Opus Dei consacra toutes ses forces à effacer les traces de l'Histoire en favorisant la
réconciliation européenne.


 


Un cas surprenant est celui de Robert Schuman. En septembre 1944, ce politicien chrétien démocrate, alors âgé de cinquante-huit ans, apparaît comme l'éphémère conseiller du maréchal de Lattre De
Tassigny lors de la libération de l'Alsace-Lorraine. Il est élu député en 1945, nommé ministre des Finances en 1946, président du Conseil en 1947, ministre des Affaires étrangères en 1948. En
1949, il installe le siège de l'OTAN à Paris. Il lance l'idée de l'Europe communautaire en 1950 (CECA et CED), participe activement au gouvernement d'Antoine Pinay. Maintenu à l'écart des
affaires françaises au retour de de Gaulle, il fut le premier président du Parlement européen. Atteint de sénilité, il meurt en 1963 et reste dans les mémoires comme "le père de l'Europe".


 


On le savait profondément religieux, assistant à la messe chaque matin, se livrant à de douloureuses mortifications, on apprend aujourd'hui à l'occasion de son procès en béatification qu'il était
membre de l'Opus Dei.


 


On aurait dû se souvenir du décret Poinso-Chapuis. Ce texte qu'il signa en tant que président du Conseil (JO du 22 mai 1948) permettait à l'Eglise de détourner des subventions publiques par le
biais des associations familiales. Il fut retiré après une mobilisation nationale comparable à celle provoquée récemment par l'abrogation de la loi Falloux.


 


Mais avant que Robert Schuman ne soit proclamé bienheureux, puis saint par Jean-Paul II, il convient de se demander comment on a pu oublier qu'il avait été fasciste, sous-secrétaire d'Etat de
Philippe Pétain. Frappé d'indignité nationale à la Libération, au moment même où il avait tenté de se placer auprès du maréchal de Lattre, il avait été relevé de son inéligibilité sur
intervention de Charles de Gaulle en août 1945. Pour maquiller cette réhabilitation, on avait mis en avant qu'il avait été assigné à résidence par les nazis dès 1941. En réalité, Robert Schuman
avait toujours soutenu la "révolution nationale" fasciste, et s'était uniquement opposé à l'annexion de l'Alsace-Moselle par le Grand Reich.


 





Robert Schuman et Alcide De Gaspieri


 


Robert Schuman ne put édifier les premières institutions européennes qu'avec l'aide d'un autre opusien, Alcide De Gasperi, dont le procès de béatification est également en cours devant la Sacrée
congrégation pour la cause des saints. De Gasperi s'opposa à l'accession de Mussolini au pouvoir, et fut emprisonné par les Chemises noires en 1926. Mais il fut libéré et se retira de
l'opposition après la signature des accords du Latran entre le Saint-Siège et l'Italie. Il vécut alors dans la Cité du Vatican, où il travailla aux archives secrètes, jusqu'à la chute du Duce.
Secrétaire général de la Démocratie chrétienne, il entra au gouvernement dès juin 1945 et fut plusieurs fois président du Conseil. Il arrêta immédiatement l'épuration et veilla personnellement au
reclassement des cadres du fascisme qui avaient su être si généreux avec la papauté. Il décéda en 1954.


 



Tipanda 11/08/2011 12:01



Désolée, libre expression ne veut pas dire parler de n'importe quel sujet à n'importe quel moment. Essayons de garder une certaine organisation.


Cette catégorie "C'est votre jour" consiste à suivre l'éphéméride des prénoms, en l'agrémentant d'anecdotes, si possible spirituelles. Mais ce n'est pas le lieu des thèses d'historiens.


 Dans les catégories "histoire", l'air du temps", ou "humeur", les articles "sérieux" sont nombreux. Vous y trouverez de bien meilleures occasions de développer vos
réflexions et vous aurez plus de chances d'y lancer des débats.


Salut et fraternité.



mamoune.marie 08/08/2011 09:10



monex-mari s'appelle Dominique , je ne te dis que ça!!!!!!!


bonne journée à bientôt Bisous Mamoune



Tipanda 11/08/2011 11:43



C'est un prénom très répandu mais tous les Dominique ne sont pas des saints (ce serait trop beau !)


Bisous aux deux et quatre pattes.



Recherche

Articles Récents

Liens