Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 21:07

  Les religions monothéistes n'ont pas la réputation de faire la part belle aux animaux. Dans l'Islam, on continue à tuer rituellement le mouton ; les autres, judaïsme et christianisme, ont renoncé au sacrifice, mais pour poser une limite infranchissable entre l'homme et l'animal. Et pourtant,les saints qui sont les plus parfaits des fidèles, entretiennent  des relations privilégiées, quasi-miraculeuses, avec des animaux. Plus la bête est réputée  féroce, plus le saint acquiert de prestige aux yeux des croyants.

   7 octobre, trois jours après François d'Assise et le loup de Gubbio, voici venir Serge de Radogene et son ours.

  Passons sur le Saint Serge martyrisé en Syrie au quatrième siècle ; il est complètement oublié. Quand un Saint Serge est évoqué, c'est le Serge orthodoxe (Sergei),  il était grand ami du célèbre peintre d'icônes Andrei Roublev, ce qui n'est pas franchement inutile pour passer à la postérité.

Le Serge de Radogène, comme François d'Assise, était moine version ermite. Il habitait une cabane au milieu des bois, endroit mal fréquenté par des animaux peu rassurants, en particulier un ours qui manifestait peu de tendresse pour la gent humaine. Serge ne chercha pas l'affrontement, il entreprit de le convertir à la charité chrétienne. Pour lui montrer l'exemple, il se mit à le nourrir, se privant lui-même de pain pour lui en donner. Miracle ! Il parvint à apprivoiser l'ours qui devint le défenseur de sa cabane.

 

Il est curieux de voir les mêmes récits, à quelques variantes près, d'un bout à l'autre de l'Europe.

Comment l'expliquer ?

Dans tous les pays, c'étaient des moines qui écrivaient l'histoire  et, même si la chose est surprenante aux yeux de l'homme actuel, malgré la clôture monastique, ils voyageaient beaucoup, échangeaient connaissances et idées et brassaient la civilisation.

Bonne fête aux Serge que nous embrassons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans C'est votre jour.
commenter cet article

commentaires

Weinheber 09/10/2011 00:04



Meci Jacqueline.



mamoune.marie 08/10/2011 21:12



beaucoup d'hommes étaient moines dans ce temps là...ou le devenaient par la force des choses ....merci pour ces docs....bonne fête aux Serge....bon weekend... à bientôt...mamoune



Tipanda 09/10/2011 14:44



A toi aussi, bon dimanche malgré le mauvais temps.



cacao 07/10/2011 19:09



Bien intéressante l'aventure de ce Serge avec l'ours. Tes récits me plaisent toujours beaucoup. Bon week-end. Amitiés sincères.



Tipanda 08/10/2011 00:04



Les latins et les slaves nous semblent si différents ... et, pour finir, ils fonctionnent sur les mêmes mythes fondateurs. Le monde est décidément bien petit.


Amitiés aux deux et quatre pattes. Bonne soirée.



Serge 07/10/2011 05:57



Un Serge, à défaut des gens, ami des bêtes, me va bien.


Dans une église voisine, un historien local, recherchant qui était le saint de plâtre, apprit qu'il s'agissait d'un chien canonisé. Désolé, je n'ai pas cru bon d'en retenir le nom, tout ami des
bêtes que je fusse ! Comme quoi l'église ne les a pas toujours mis sur le bûcher, eux-aussi.



Tipanda 09/10/2011 14:54



Contrairement aux chats dont l'indépendance était mal vue, les chiens , animaux fidèles, ont toujours plu à l'église. Dans les pays de chasseurs (je pense à l'Ardenne, pas loin de chez moi), le 3
novembre, on celèbre des messes de St Hubert à l'occasion desquelles sont bénis les équipages, chiens et chevaux.



Recherche

Articles Récents

Liens