Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 10:57

  Ils prennent l'air, les petits dictateurs.

Ben Ali s'en va ; Bébédoc revient.

   Tiens,  on l'avait oublié celui-ci. Il va très bien, un peu vieilli mais, dans l'oisiveté de son exil doré, il est resté en aussi bonne forme que possible, assez pour caresser le rêve d'une nouvelle carrière.

Il faut dire que la situation s'y prête ; une île détruite, en vrac, une population qui manque de tout sauf de promesses non tenues, Bébédoc saisit l'occasion pour faire son grand retour, un peu comme les ex-vedettes de variété profitent de la vacuité des programmes pour faire leur come-back. Dans une île-marigot où crocodiles et serpents s'arrachent l'aide humanitaire, il faut s'attendre à tout.


   Dans l'immédiat, il partage la vedette avec le nouvel exilé tunisien.
   Comme les tyrans ont mauvaise presse, la foule en liesse crie "bravo".

Des esprits grincheux, il y en a toujours, prédisent que la joie ne va pas tarder à laisser place aux barbus et aux femmes voilées. Comme le pire n'est jamais sûr, avant de jouer les Cassandre, on pourrait peut-être laisser une chance aux démocrates tunisiens. Privés de liberté depuis plus de vingt ans, ils ne sont probablement pas pressés d'y renoncer au profit des islamistes.


    En revanche, le fuyard a peut-être en vue d'imiter Bébédoc ; en moins de temps, cela va de soi, son âge ne lui permet pas de se donner vingt ans !
   Il s'est enfui, il n'a pas été démis. S'il veut reprendre sa place, il pourra mettre en avant sa légitimité.
   Il faut que le peuple soit impatient de le revoir ; le mieux serait qu'il le rappelle.
   Le moyen d'y arriver ?
Elémentaire, mon cher Watson : le chaos !
   C'est ici que réapparaît l'expérience Bébédoc. Lui aussi s'était enfui devant la colère du peuple, pour sauver sa vie.
   Hélas, depuis des temps immémoriaux, on sait que, pour les peuples, l'anarchie est pire que le despotisme. Survivre sous le poids d'un chef est difficile mais, dans le chaos, une multitude de petits chefs essaient de faire la loi. Leur résister à tous devient vite infernal et on regrette le temps du tyran unique. Au moins, on savait sur quel pied danser.
Tous les dictateurs le savent et ils construisent leur implacable sérénité sur cette connaissance .
Ben Ali a déjà préparé le terrain. Ses anciennes "forces de sécurité" sont devenues des troupes de brigands ; ils volent, pillent, créent des fausses rumeurs, en un mot : terrorisent le peuple.
" Ce n'est qu'affaire de patience, se dit le fugitif ; d'ici peu la populace me suppliera de revenir. Dans ma grande magnanimité, je lui accorderai ce plaisir mais à mes conditions. Finis les quelques petits restes de liberté que j'avais été assez bête pour leur abandonner ; je rentre, soit, mais ils obéissent et ils se taisent."
   C'est un mauvais scénario mal joué par de mauvais comédiens mais il est terriblement prémonitoire.
Pour que l'anticipation ne prenne pas corps, il faut qu'enfin se mette en place une vigilance sans faille de toutes les démocraties.

     Pas de retour au pays pour les tyrans enfuis.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Serge Prioul 18/01/2011 05:21



Merci Tipanda de rappeler ces craintes.


En France aussi, notre petit tyran et la nullité de la gauche ouvrent lea porte et préparent peut-être le champ de pouvoirs pires encore... Je ne veux pas être oiseau de mauvais augure, j'ai
juste peur...



Tipanda 18/01/2011 23:34



Mais la peur n'évite pas le danger. Restons vigilants.



Tipanda 17/01/2011 23:30



Bon, on les met dans le même sac, la chasse d'eau et hop !


Ou alors, on imite l'oncle de Boris Vian dans "La java des bombes atomiques". ...



Janine Thombrau et Bruno 17/01/2011 23:22



Et Sarko qui accueille kadhafi avec sa tente...


Et la France qui accueille BB  Doc


Et Khadafi qui accueille Ben Ali ...


Quand Khadafi accueillera-t-il les deux ???


On peut toujours rêver.


Bises


Bruno



Recherche

Articles Récents

Liens