Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 09:13

    Sans surprise, un film de propagande islamophobe et des caricatures de Mahomet ont provoqué l'ire des musulmans bigots.

     Les bigots catholiques nous avaient habitués aux cris d'orfraie et autres anathèmes quand leurs croyances subissaient le même traitement, mais ils avaient reçu peu de soutien, surtout auprès des grandes âmes. Un large consensus s'était même établi pour fustiger l'intolérance et le manque d'humour des grenouilles de bénitier.

Aucun donneur de leçon ne s'était scandalisé des plaisanteries, pas toujours très fines, sur la sainte vierge mère de Dieu. Personne n'avait honte de moquer une religion qui était celle de la femme de ménage portugaise et du mineur polonais.

    Dans la vulgate marxiste, la religion était l'opium du peuple mais les temps changent, ces anciens laïcs de choc nous tiennent à présent des sermons lénifiants pour en appeler au respect des croyances les plus aliénantes quand elles sont le partage des discriminés et des pauvres. Ils n'imaginent même pas que le chômeur-pas-blanc-immigré puisse être sans dieu ; s'il attend de leur part un minimum de considération, il doit être religieux.

    L'extrême droite était un nid d'intégristes cathos, voilà qu'elle se peuple de laïcs sourcilleux. Immédiatement, les ennemis de mes ennemis sont mes amis, les anciens bouffeurs de curé ouvrent les bras aux imams, "puisque l'extrême droite les combat, il faut les soutenir". Je n'ai sans doute pas tout compris ...mais ceux qui déplorent la main-mise des islamistes sur les révolutions arabes leur font de grands sourires en occident. Ils ont une explication qui ne souffre aucune contestation : la discrimination et la pauvreté, comme si les chefs islamistes n'étaient pas riches et dominants.

    La misère et l'exploitation ne seront jamais vaincues par la religion. Plus grave, elle maintient la domination des forts sur les faibles et l'oppression des femmes.

    Rire des dieux, quels qu'ils soient, est un réflexe de bonne santé, une bouffée d'oxygène. N'en privons pas ceux qui sont écrasés.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Je sens ta" plume" qui brûle !
Répondre
T


Et c'est peu dire ! La pauvreté et l'exploitation ne sont pas des excuses à l'imbécilité et la méchanceté.



F

Oui, oui, rions ! C'est le remède à tout ; presque.
Répondre
T


Rebond : comme disaient nos anciens, "mieux vaut en rire qu'en pleurer, la grimace est plus belle."


Amitiés.



S

Complètement d'accord avec toi.
Répondre
T


Je l'aurais deviné. Nous sommes entre personnes raisonnables qui refusent de se changer en moutons de Panurge.


Amitiés.



Recherche

Articles Récents

Liens