Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 09:57

  Prémonition ?
Le précédent article de ce blog rappelait qu'il règne une vieille hostilité plus qu'ancestrale entre populations nomades et sédentaires. L'histoire des sociétés nous permet d'expliquer ; nous essayons de croire aux vertus pacificatrices de la connaissance.
La paix n'est jamais donnée, il faut toujours lutter pour l'obtenir.
Dans le cas présent, "Père, gardez-vous à gauche ; père, gardez-vous à droite !" sur la route de la paix se dresse l'amalgame... Il ne dort jamais, celui-là, et il existe des maîtres dans l'art d'utiliser ses insomnies.
Récemment, se sont produits de regrettables faits de criminalité, la chose, hélas, est fréquente. La puissance publique, garante du "vivre-ensemble", dispose de moyens légaux (police et justice) pour sévir contre les criminels ; logiquement, chacun s'attend à voir les suspects arrêtés et déférés devant les tribunaux. C'est la logique dans un état de droit.
Le bon fonctionnement des institutions est profitable à tous mais après beaucoup d'efforts, à long terme .. peu rentable pour les démagogues qui ont le regard fixé sur les prochains scrutins.
Travailler les foules à l'émotion est plus rapidement payant.
Pour mettre en branle l'émotion, il faut que chacun soit concerné par le fait divers, il faut donc généraliser. Le citoyen est assigné à un groupe (en l'espèce, les bons citoyens) envers qui on sonne l'alarme : un autre groupe (des méchants à la citoyenneté incertaine) menace vos personnes et vos biens.

Il est facile de ranimer les vieux conflits : qu'un meurtrier soit un nomade, on accable tous les nomades. Si un chauve assassinait son voisin, faudrait-il lancer une battue contre les chauves ?  
Immédiatement, on passe de la police à la guerre. Tous les moyens doivent converger pour défendre les bons contre les méchants.
Emballé, c'est plié.

La guerre justifie toutes les mesures d'exception. Qu'on se rappelle les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.
Certes, nous n'en sommes (heureusement) pas là, il n'y a pas d'armée étrangère à notre porte et c'est probablement ce qui autorise certains à créer de toutes pièces un ennemi intérieur.
Attention !
Ce ne serait pas la première fois que la France perdrait son âme. Un retour à l'histoire est plus que nécessaire.
Rappelons aux imprudents qui se livrent au jeu dangereux de l'exploitation des peurs une certaine élection présidentielle en 2002. Il s'était produit alors un sursaut républicain qui a évité le pire, mais jusqu'à quand ? ...
Au lieu de vous faire peur "pour de vrai", si vous cherchez le petit frisson qui vous stimule, offrezz-vous des jeux video.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Milla 05/08/2010 00:22



Un être pour qui les moyens justifient la fin est un fou ! Mais rappelons qu'il n'a pas inventé la solution finale LUI, jamais je n'oublierai ce discours, choquant !! 


De Gaulle a failli perdre sa citoyenneté avec en sus la peine de mort pour épée de Damoclès, j'espère qu'il existe encore des Républicains doués de raison !



Tipanda 06/08/2010 19:43



En réponse, on peut se référer à la haute tenue morale des réactions de BHL dans Le Monde ou Michel Rocard sur France 2.



Recherche

Articles Récents

Liens