Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 08:26
    Un article du quotidien suédois «Aftonbladet» accuse les soldats israéliens d’avoir tué des Palestiniens pour prélever leurs organes.

    Dans tout le monde civilisé, les transferts d'organes, qu'il s'agisse de don ou de vente, sont (heureusement) encadrés par des règles tellement draconiennes que la demande est toujours supérieure à l'offre. Comme il s'agit d'un besoin vital, la rareté se paie très cher.
Le demandeur est disposé à payer n'importe quel prix, sans poser trop de questions sur la provenance et les conditions du prélèvement.
    On trouve de vrais gisements, ce sont les lieux où meurent en abondance des jeunes gens bien portants.
Autrefois, les champs de bataille attiraient les "vols de gerfauts hors du charnier natal" ; aujourd'hui, moins épique et plus réaliste, ils font le bonheur des marchands d'organes à transplanter.
Belle promotion pour le métier d'équarrisseur, la fortune attend les profiteurs de tous les conflits.
Toutes les armées y sont confrontées. Bien naïf celui qui croirait Tsahal protégée du risque.
A l'origine, elle s'est construite sur des exigences morales supérieures, mais les brebis galeuses... qui peut affirmer en être définitivement protégé ?
    Le journal suédois fait un pas de plus et s'attire les protestations indignées d'Israël, à la limite de l'incident diplomatique, en sous-entendant que les soldats israéliens ont tué des Palestiniens pour prélever leurs organes. Des profiteurs de guerre on passe au crime de guerre, commis par la troupe indifférenciée , donc attribué à l'institution.
    On peut hausser les épaules : toutes les armées en opération sont accusées de crimes de guerre ; il n'y a pas lieu d'en faire des tonnes. Certes ...
    Mais il est difficile de se rassurer à bon compte.
    Cet article n'a pas été écrit contre n'importe quelle armée. Il s'agit de Tsahal, l'armée d'Israël, donc ... des juifs.
Voilà de retour les vieilles accusations, les crimes rituels qui ont servi de justification à tous les pogroms et autres persécutions.
Dans la vieille Europe médiévale, les juifs étaient accusés de tuer des enfants chrétiens pour en utiliser des morceaux lors de cérémonies religieuses (à l'époque, la greffe d'organe n'était pas d'actualité). On connaît l'absurdité de telles allégations mais on sait aussi à quoi elles ont servi.

     La même pièce se rejoue, modernisée.
Les juifs sont toujours attaqués et, maintenant qu'ils ont une armée pour les défendre, c'est elle qui est mise en accusation.
     Un pogrom est peut-être en chemin.
Il y a les imprécateurs qui lancent l'accusation, les exécutants qui la relaient et, comme toujours, la masse silencieuse des indifférents et des hypocrites qui préfèrent gloser sur la paranoïa des juifs que reconnaître qu'ils sont toujours en danger.
      Et pourtant ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Milla 01/09/2009 12:54

J'ai bien compris la nature de l'article Jacqueline, je pense comme Serge que les médias stigmatisent constamment, comme ils n'ont rien a se mettre sous la dent en cette période ! et là en l'occurence, puisqu'il s'agit de tsahal, y a fort a parier que l'info fasse des emules pour faire sombrer dans le pire !

Milla 01/09/2009 00:53

pas besoin d'armée ni de guerre pour le traffic d'organes, au Brésil, ils enlèvent les gamins et les charcutent comme des moutons, les pauvres mutilés errent dans les rues sans le moindre espoir d'atteindre l'age adulte, alors par pitié... s'il fallait vraiment combattre ces pratiques, un controle strict des transplantations permettrait d'enrayer définitivement le phénomène! c'est un peu comme la drogue, la prostitution, les paradis fiscaux ou encore l'escalvage dans certains pays avec qui d'ailleurs la plupart des pays occidentaux ont des accords diplomatqiues très étroits, en fait... Bref, c'est l'éternelle histoire de l'arbre qui cache la foret :-)

Tipanda 01/09/2009 10:54


Evidemment, la pratique du prélèvement d'organes doit être améliorée. Un nombre supérieur de donneurs couperait (... sans jeu de mots sinistre ) l'herbe sous les pieds des trafiquants. Je suis
persuadée que beaucoup de gens donneraient mais ne le font pas savoir (ignorance, négligence, certitude illusoire d'être immortel, donc pas concerné ...) J'ai proposé ma petite idée là-dessus
dans"L'art d'accomoder les restes".
Toutefois, l'objet du présent article n'était pas la transplantation d'organes mais la nature foncièrement judeophobe de l'accusation et son retour à un lexique antisémite que nous croyions, à
tort, oublié.

Dans ce contexte sinistre, ricanons un peu.

Le prélèvement d'organes ne peut, évidemment être réalisé sur le terrain. Les "coupables" seraient donc le personnel des hôpitaux israéliens ... où les prétendues victimes palestiniennes sont
heureuses de se faire soigner. On appelle cela "mordre la main qui vous nourrit" ... sans commentaire.



Weinheber 26/08/2009 22:55

Bonsoir Jacqueline,vis à vis d' Israêl, il y a le probléme de la désinformation..Amitiés.Serge

Tipanda 27/08/2009 10:37



Il faut éviter de regarder la désinformation comme une bêtise. Elle participe du vieil et toujours actuel antisémitisme. Ceux qui, depuis toujours, font la guerre aux juifs ont cru qu'Hitler
parviendrait à les détruire ; ils ont failli réussir mais leur coup a raté. Ils ont été un peu sonnés mais se sont très vite repris. Les juifs ont réussi à retrouver un état et une armée, leurs
ennemis concentrent donc leurs attaques sur Israël et Tsahal.
Amitiés et ... vigilance.



Recherche

Articles Récents

Liens