Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 13:10

   Et c'est reparti : une poussée de burqa d'un côté, une volée de laïcité de l'autre. On remet ça pour la Nième fois, avec un résultat connu d'avance : la guerre de position, chacun s'accroche à ses tranchées après avoir converti les convaincus.
    Elles sont agaçantes et inquiétantes ces fantomettes en négatif, drap noir en décalque de drap blanc. Des Belges, toujours portés sur le festif, ont trouvé un moyen de les interdire : les assimiler à des masques et déguisements de carnaval. Les travestis sont interdits dans la rue en dehors des dates prévues à cet effet,  logiquement, les voiles et autres costumes islamiques ne sont tolérés dans les lieux publics qu'à mardi-gras et mi-carème et... les policiers belges sont obligés de verbaliser de plus en plus de provocatrices qui éprouvent
une certaine jouissance à braver l'interdiction.
       Donc il faut trouver autre-chose.
       On a bien essayé le préchi-précha, à grand renfort de laïcité républicaine assaisonnée d'une pincée de droits des femmes.
        Et c'est un flop .  Les adeptes du camouflage prétendument religieux proclament, l'air décidé et menaçant, que personne ne les oblige, qu'elles ont décidé elle-même de se voiler.
    Évidemment, nous n'en croyons rien ; hier encore, nous en avons rencontré de ces jeunettes prenant le soleil en mini-jupe et décolleté aux terrasses du centre-ville ; le soir, nous avons retrouvé les mêmes emballés dans leur sac poubelle à l'arrêt d'autobus de leur quartier. Comme elles sont toujours flanquées d'un grand sac de sport, nous n'avons pas de mal à comprendre ce qu'il se passe. La burqa sort du sac ou y retourne selon les moments du jour et les rencontres prévues ... A part ça, elles sont libres.
Entre la provocation, courante pour des ados, et la peur bien compréhensible, inutile d'espérer les convaincre.
       Il faut trouver autre-chose. Et j'ai une idée  ! 
Même si nous avons affaire à des petites cervelles, et peut-être parce qu'elles sont des têtes de moineaux, ce sont des fashion victims, ultra-réceptives au baratin publicitaire (sinon, comment les imams intégristes parviendraient-ils à les enrôler ?) Donc appelons
à la rescousse rumeur et matraquage publicitaire . Il faut les persuader d'une idée forte :
Les filles qui portent le voile sont toutes des boudins et des cageots qui n'osent pas se montrer de peur qu'on se moque d'elles.
        On n'a jamais connu de filles qui apprécient de passer pour moches. Si le truc ne marche pas à 100%, il devrait quand-même donner des résultats.
      
          Et puis, qu'est-ce que ça coûte d'essayer ?  

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Milla 23/06/2009 11:56

Ecroulée pour l'idée, mais je ne suis pas sure que çà marche, les boudins auraient plutot tendance à essayer de s'embellir pour trouver pantouffle a leur pied ! non mais c'est un sacré problème cette histoire, mais qunad on pense par exemple qu'Aubry a décrété des heures spéciales d'ouverture des piscines pour celles qui portent le voile, c'est normal qu'elles en demandent toujours plus... Par exemple, j'habitais le fort d'Auvervillers de 86 à 93, j'allais faire mes courses au petit marché de La Courneuve place du 8 mai 45 à cette époque très fréquentable où tout semblait normal ! J'ai déménagé depuis a Vincennes, mais avec ma nièce  qui habite Le Bourget, nous sommes allées faire un petit tour dans ce marché.  Diantre, je n'ai pas reconnu le lieu, que des ombres, des fantommettes. Sincèrement çà m'a glacée  et je me suis posée la question de savoir qui sont donc les autres,  les laiques comme moi... Je crois aussi que derrière tout çà, il y a un énorme commerce, des foulards, des pampilles, du métrage de tissus, des cassettes audio, des objets fétiches divers, je pense sincèrement que c'est la conséquence d'une forte concentration de commerces ethniques, par exemple les boucherries les petits magasins indiens ou méditerranéens qui vendent tous ce qu'un musulman peut trouver... au mieux il faudrait donc faire sauter toutes ces zones communautaristes...je me rappelle entre autre un type qui vantait les qualités d'une cassette audio de prière par rapport a une autre, alors que seul le contenu devrait intéresser mais la qualité primant, la prix était bien plus élevé bien entendu ! j'ai même vu une femme essayer un foulard a une gamine de 15 ans, consternant non ? çà m'a tellement énervée que j'ai failli l'agresser ;-) parce que faut pas croire, mais certaines mères y sont aussi pour quelque chose manière de rien !En tous cas, dans des pays comme la Tunisie, seule la répression a permis de limiter l'extrémisme, ici je ne vois pas trop comment enrayer le phénomène, à moins d'adopter les moyens mis en oeuvre par les belges, mais vont ils oser ?

Tipanda 24/06/2009 10:07



Si la domination des femmes fonctionne si bien, c'est qu'elles en sont les auxilliaires les plus efficaces.
Il y a les mères qui voilent leur fille ; c'est navrant mais toujours réparable. Plus grave, il y a des mères pour organiser le mariage forcé de gamines sans défense. Et l'horreur, dans les
sociétés où se pratique l'excision, les exciseuses sont toujours des femmes et, les hommes étant de plus en plus hostiles à cette barbarie (ne serait-ce que dans l'intérêt bien pensé de leur bon
plaisir),  les mères profitent d'une absence de leur mari pour faire procéder à la mutilation de leur fille.
C'était notre chronique de la douceur féminine et de la tendresse maternelle...



Michel Sender 21/06/2009 05:10

Chère Jacqueline, utiliser l'humour, pourquoi pas ? En tout cas, l'interdiction ne marche pas. Déjà le voile, mais en plus la burka ! Cela me fait froid dans le dos ! On nous "occupe" pas mal avec ça, c'est sûr. Comment faire ? Ne pas en parler ? Je crois vraiment qu'il faut faire jouer la solidarité entre filles, entre femmes ! Non ?

Tipanda 21/06/2009 19:30



Les adeptes du sac poubelle se moquent de nos discours sur les droits de femmes. Elles imaginent que leur prison (im)portable les rend intéressantes. C'est donc ce terrain de l'image de soi qu'il
faut investir et non le raisonnement ; elles y sont inaccessibles.



Recherche

Articles Récents

Liens