Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 09:59
      L'actualité nous ramène à l'inoubliable "java des bombes atomiques" de Boris Vian,
"Mon oncle, un fameux bricoleur, faisait en amateur des bombes atomiques.
 Sans avoir
jamais rien appris, c'était un vrai génie question travaux pratiques..."
      On aimerait chanter encore la bombe sur ce ton.

      En ce temps, la "dissuasion nucléaire" se voulait rassurante.
Au bout de la bombe, il y avait le néant, donc elle était inutilisable. Seul un fou pouvait se détruire rien que pour tuer l'autre.
On croyait à l'instinct de conservation. C'était avant le temps des attentats-suicides.
       Aujourd'hui, les belle certitudes sont tombées. Nous savons que la haine de l'autre et le mépris du genre humain peuvent faire perdre de vue sa propre survie.

       Le dictateur nord-coréen, gravement malade, attend sa fin.
Totalement exclu du fameux "concert des nations", il méprise son peuple réduit à la famine et tenu à l'écart de toute décision.
Il serait parfaitement capable de l'entraîner avec lui dans la mort.

      Histoire de se remonter le moral, on revient à l'oncle de la chanson :
"... voilà des mois et des années que j'essaie d'augmenter la portée de ma bombe
et je n' me suis pas rendu compte que la seule chose qui compte, c'est l'endroit où ç'qu'elle tombe.
Y a quèqu'chose qui cloche la d'dans,
J'y retourne immédiatement..."


      Évidemment, à condition d'être assez perméable à l'intox pour écouter les "experts", il paraît que la bombe nord-coréenne serait dix fois moins puissante que la bombe d'Hiroshima et dix fois plus lourde.
Kim Jong Il ne dispose pas d'un lanceur permettant de précipiter une telle bombe sur une cible éloignée.
    Nous voilà rassurés ... sauf pour ses voisins.  Merci pour eux, ...
... à moins que les effets de l'explosion soient arrêtés à l'entrée de la Corée du Sud, de la Chine et du Japon comme le nuage de Tchernobyl respecta les frontières de la France.

    On est forcément plein d'inquiétude : qui a été assez irresponsable pour équiper le dictateur nord-coréen de la technologie nucléaire ?
     Au moins une certitude : il s'agit du Dr Folamour pakistanais. Un grand comique, celui-là, il a consciencieusement sélectionné, parmi les dirigeants  de la planète, les plus ingérables pour leur transmettre son livre de recettes, avec une seule exigence : haïr l'Amérique et Israël.
      Les candidats ne manquaient pas, c'était l'embarras du choix. Nous n'avons pas fini d'en découvrir, mais, dans l'état actuel de nos connaissances, le plus effrayant est l'Iran.

      On n'est pas en présence de fauchés rigolos. Les pays riches et producteurs de technologie sont dépendants du pétrole. Les mollahs disposent de l'or noir donc ils peuvent se payer tout le nécessaire et ils l'obtiendront. C'est une perspective encore beaucoup plus inquiétante que le fou furieux coréen.
     
       Comme tout l'environnement des grands problèmes, les tractations qui entourent celui-là nous échappent largement mais il est certain que les Etats Unis et Israël sont obligés de réagir. C'est leur obsession, même s'ils se donnent l'air de parler d'autre-chose.
       La semaine dernière Benjamin Netanyahou est allé voir Obama. Officiellement, le dialogue a été franc (entendre : ils ne sont pas tombés d'accord ) sur le projet d'état palestinien et le devenir des implantations.
Admirez l'urgence de questions qui sont posées depuis soixante ans et le parfum d'enfumage.
       
       Ne les traitons pas de menteurs, ils ont peut-être échangé quelques mots sur la Palestine, mais l'urgence et la simple nécessité les ont forcément conduits à d'autres questions.
       Les paris restent ouverts et le resteront jusqu'à ce qu'un événement vienne donner la réponse mais on peut résumer les débats à une alternative, Netanyahou posant  une question à Obama :
"avant que la bombe iranienne soit prête, si je détruis les installations, vous m'accompagnez ou vous regardez ailleurs, que je puisse règler le problème sans qu'on vienne me gêner aux entournures ?"

        Eventualité, conjecture incertaine ?
C'est probable et plus raisonnable que la politique de l'autruche à laquelle les détenteurs de la bombe atomique nous ont, jusqu'ici, habitués. 

 


     

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens