Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 09:32
 ... et il vaut mieux cent coupables en liberté qu'un seul innocent en prison. C'est un principe fondamental de la justice dans un état de droit.
Faut-il , une fois de plus, constater que nous sommes sortis de l'état de droit ?

Il n'est pas politiquement correct de critiquer une décision de justice. Tant pis, le droit des gens est au-dessus de la mode et des usages.
Il faut dire ce que le procès Colonna et le verdict qui l'a suivi ont de choquant.
Un accusé présumé coupable dès avant son premier procès, une cour d'assises tournant le dos à sa définition de tribunal populaire pour être uniquement composée de juges, une procédure sélective où les demandes de la défense ont été systématiquement repoussées, l'absence de preuve, des témoignages qui se contredisent et, au bout de la course, une intime conviction élevée au rang de certitude, très logiquement on aboutit à un verdict qui finira en Cour Européenne de Justice où la France se paiera encore la honte pour manquement aux règles de la justice.
Pour le pays des Droits de l'Homme, c'est bien triste.

Soyons clairs, je n'ai aucune sympathie pour les indépendantistes corses, mais c'est une autre affaire, et la personne  d'Yvan Colonna  m'importe peu. Mais ses procès ont été scandaleusement menés.
Y recherchait-on la justice ? Rien n'est moins sûr.
Il fallait un coupable, n'importe lequel, histoire de montrer que la République garde le dernier mot. Il fallait venger deux victimes : la France et la veuve du préfet.
Encore une fois, on a nommé "justice" la vengeance qui en est la négation.

L'état de droit a vécu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Milla 29/03/2009 01:55

C'est la présomption d'innocence qui a été baffouée dès le départ, mais il y a subsiadirité, Colona pourra faire appel près la cour de justice européenne pour que l'affaire soit ré-examinée sur la forme.. Espérons que la séparation des pouvoirs sera préservée mais j'ai des craintes au point que le retour de la peine capitale me fasse frémir... Des centaines de corses manifestaient ce jour, wait and see !bien vu pour le texte Jacqueline !a tantot !

Tipanda 29/03/2009 12:17



Merci de votre commentaire.
Toujours plus de questions posées que de réponses.
 On peut s'attendre à un coup de semonce de l'Europe mais la France a déjà tant de mauvaises notes ... en tirera-t'elle la leçon ? Rien n'est moins sûr.
 Pour ce qui est de la manif corse, je crains que la majorité des manifestants y aient participé pour défendre les indépendantistes et que le droit soit le cadet de leurs soucis.
Comme vous dites, wait and see !




Janine Thombrau et Bruno 28/03/2009 11:27

"L'état de doit a vécu"... Ou en tout cas il vit ses ultimes moments.On ne peut qualifier "Le Monde" d'organe de presse gauchiste ...L'article sur "l'affaire Tarnac" de Jeudi est édifiant!"L'ensemble atteint déjà la hauteur de sept à huit Bottin. Le dossier de l'affaire Tarnac, que Le Monde a pu consulter, près de mille pièces et procès-verbaux numérotés, peut être scindé en deux. D'un côté, sept mois de filatures, d'écoutes, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 16 avril 2008; de l'autre, quatre mois d'instruction, toujours en cours depuis la mise en examen, le 15 novembre 2008, de neuf personnes accusées de terrorisme et pour certaines, de sabotage contre des lignes SNCF en octobre et en novembre 2008." ...La suite sur:http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/03/25/ce-que-contient-le-dossier-d-instruction-de-l-affaire-tarnac_1172333_3224.htmlOn y court tout droit !BisesBruno

Tipanda 28/03/2009 17:27


Bonne lecture !
Bises


Janine Thombrau et Bruno 28/03/2009 11:27

"L'état de doit a vécu"... Ou en tout cas il vit ses ultimes moments.On ne peut qualifier "Le Monde" d'organe de presse gauchiste ...L'article sur "l'affaire Tarnac" de Jeudi est édifiant!"L'ensemble atteint déjà la hauteur de sept à huit Bottin. Le dossier de l'affaire Tarnac, que Le Monde a pu consulter, près de mille pièces et procès-verbaux numérotés, peut être scindé en deux. D'un côté, sept mois de filatures, d'écoutes, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 16 avril 2008; de l'autre, quatre mois d'instruction, toujours en cours depuis la mise en examen, le 15 novembre 2008, de neuf personnes accusées de terrorisme et pour certaines, de sabotage contre des lignes SNCF en octobre et en novembre 2008." ...La suite sur:http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/03/25/ce-que-contient-le-dossier-d-instruction-de-l-affaire-tarnac_1172333_3224.htmlOn y court tout droit !BisesBruno

Recherche

Articles Récents

Liens