Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 23:54

Médecins Du Monde nous adresse ce message du Zimbabwe :

L'épidémie de choléra s'étend aujourd'hui à toutes les provinces du pays.
A ce jour, près 1000 morts ont été dénombrés et des milliers de cas sont enregistrés.

Face à cette catastrophe sans précédent, Médecins du Monde, sur place depuis 2004, envoie une équipe de renfort.

Dès les premiers cas de choléra, notre mission locale du district de Chipinge (350 000 habitants) a mis en place des actions pour purifier et acheminer de l'eau, distribuer du savon et traiter les personnes infectées par le choléra.

Le pays, en crise chronique sur tous les secteurs économiques et sanitaires, n'assure plus l'assainissement des puits et des canalisations, et la maladie, qui prolifère dans l'eau souillée, continue à contaminer la population.

Notre équipe locale, constituée d'une cinquantaine de personnes fortement mobilisées, a été renforcée par l'arrivée d'une seconde équipe début décembre. L'acheminement de kits choléra, pédiatriques et de kits catastrophe permet la prise en charge des personnes infectées et complète dans un premier temps la réponse à cette urgence sanitaire.

Il faut donner, c'est une évidence.
 Quand la maison brûle, on éteint le feu. Mais une fois les pompiers en action, on recherche et arrête les coupables de l'incendie.

Le coupable du choléra, on le connaît : c'est Mugabe et son régime ubuesque.
Alors, qu'est-ce qu'on attend pour l'empêcher de nuire ?
Les grandes démocraties ont réuni des troupes pour rétablir le droit en Afghanistan, pourquoi pas au Zimbabwe ?
Le vieux dictateur serait-il plus à craindre que les talibans ?
La réponse est plus cynique : le sort des crève-la-faim du  Zimbabwe indiffère les grands de la terre.
Honte à nos gouvernants.
Puisque l'humanitaire ne suffit pas, allons nous devoir créer des brigades internationales contre les dictateurs ? Difficile à imaginer sans nous rappeler l'abandon qui fut le sort d'autres Brigades Internationales. De mal-nommées démocraties les ont laissé massacrer...
Décidément, la laideur du monde écrase les meilleures intentions.
Il faut avoir une solidarité et une indulgence infinie pour les désespérés;

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens