Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 10:48
L'information nous rejoint, malheureusement .
Dans Le Monde du 2 décembre :
Le choléra progresse dans un Zimbabwe dévasté.
 Les autorités sanitaires internationales s'inquiètent de l'épidémie de choléra qui sévit au Zimbabwe et risque de s'étendre aux pays voisins. Les Nations unies font état de 11 435 cas et 484 décès.

Le choléra, c'est la "maladie des mains sales".
Dans le cas précis, elles sont deux fois sales : manque de sanitaires et  corruption, saleté politique de la classe dirigeante.
Est-il vraiment besoin de le rappeler (?), le choléra fait des ravages sur les organismes affaiblis. Si un individu en bon état est contaminé, la maladie se résume le plus souvent à une diarrhée sévère ; le malade s'en tire avec quelques kilos en moins et un gros coup de fatigue à soigner. La même attaque du vibrion chez un pauvre sous-alimenté, c'est la mort assurée.
C'est bien joli d'aller soigner l'épidémie, il faut le faire, mais un assainissement efficace et durable doit nécessairement passer par l'éradication d'un pouvoir corrompu.
Si rien n'est fait dans ce sens, les lamentations compassionnelles de la dite "communauté internationale" ne sont que des larmes de crocodiles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens