Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 09:34
            Claude Levi-Strauss, donc, a  eu cent ans. L'anniversaire n'a pas pu nous échapper. Journaux, radios et télés ont abondamment traité l'événement et c'est tant mieux, cela nous change agréablement des festivités-spectacles et de la politique du même nom.
Néanmoins, dans le concert de louanges, un silence assourdissant : celui des bonnes âmes rancunières, une certaine catégorie d'antiracistes fâchés depuis longtemps avec Claude Levi-Strauss. 
Que lui reprochent-ils, à ce défenseur des peuples menacés, lui qui traite de sauvage celui qui dit que l'autre est un barbare ?
Ils lui en veulent de parler de races. Fi, quelle horreur !
La bien-pensance a décrété une fois pour toutes qu'il n'y a pas de races humaines.
Tous les jours, nous devons chercher des arrangements avec ce casse-tête : lorsque sous décrivez quelqu'un, il faut surtout éviter de préciser qu'il est noir, ce serait trop affreux, immédiatement vous seriez étiqueté "raciste". Pour échapper à l'anathème, vous devez utiliser de ridicules périphrases qui diront la même chose sans utiliser le mot fatidique qui vous déshonorerait à tout jamais. 
Tant pis, plutôt se déshonorer auprès des cons dont le jugement nous importe peu que patauger dans le vague et, pire, l'hypocrite.
Quand nous parlons des noirs, nous utilisons un concept utile à la description et au débat. Rien ne permet aux antiracistes auto-proclamés de nous tr
aiter de racistes.
Dire d'Untel que c'est un noir ou un métis n'a rien de péjoratif.
La haine raciale doit être combattue, énergiquement mais il n'est pas certain que la négation des races soit une arme efficace. Quand les choses se sont pas dites clairement, le non-dit peut opérer insidieusement ses dégâts.
Depuis la disparition de l'homme de néandertal, il n'y a qu'une espèce humaine  mais celle-ci se répartit en sous-groupes qui se prolongent en transmettant des gènes spécifiques, ce sont des races. Certains, de bonne ou mauvaise foi, prennent un malin plaisir à compliquer la situation en embrouillant les concepts,   Lorsque Claude Levi-Strauss utilise le mot "races", il ne fait pas la confusion et il n'y a pas de quoi fouetter un chat (pauvre bête !)

Justement, les chats vont nous donner l'occasion d'une comparaison éclairante.
Les amateurs de chiens et de chats ont une attitude radicalement différente.
L'espèce "chiens" se répartit en races très variées, du St Bernard au chihuahua. Leurs propriétaires cultivent la race pure. La reproduction est contrôlée, parfois jusqu'à la consanguinité, et les métis, sous l'appellation infamante de "corniauds", n'ont pas droit de cité.
Parmi les chats, il n'y a pas de corniauds. Certes, il y a des amateurs exclusifs du chartreux ou du persan, mais le minet de "pures-races-au-pluriel" n'est pas rejeté comme un rebut. Dans les concours de beauté féline, il a sa catégorie. Il peut se faire admirer, et même obtenir un prix, en tant que "chat de compagnie" ou "chat européen".
Il faut paix et raison garder ; avec les êtres humains conduisons nous en chats. Autrement dit, donnons caresses et ronrons au lieu d'aboyer et de mordre, ne soyons pas chiens ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens