Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 00:02

     Nous ne parlerons pas des élections américaines. Un tas de gens le feront beaucoup mieux que moi, ils sont si nombreux les Obamaniaques !

Pendant que toutes les oreilles sont tournées vers la politique américaine ... à laquelle nous ne pouvons rien, nous oublions de nous mêler de nos propres affaires et il est des opportunistes qui en profitent.

Les adeptes de l'Ubu Mère et Père, sans rire (ce sont des comiques tristes) ont décidé de nous "permettre" (!) de travailler jusqu'à 70 ans. Comment comptent-ils y parvenir ?

C'est un grand mystère.

 Ils ont oublié de se mettre en cohérence avec  leurs amis, les  Méchants Experts en Destruction d'Emplois Français, amis qui, sans états d'âme, se débarrassent  des quinquas. Qu'ils se débrouillent pour se raccomoder... En attendant, on sait déjà sur le dos de qui ils vont se mettre d'accord.

Il reste un gros problème de raisonnement.

Le motif toujours avancé pour proposer une idée si choquante est :

... "la vie s'allonge,

 donc il y a  de plus en plus de vieux à la charge de moins en moins d'actifs,

 donc il faut rétablir la proportion en travaillant plus longtemps."...

Tout le monde discute avec eux à l'intérieur de leur questionnement. Personne ne songe à poser le problème autrement. Forcément, nous sommes chez Ubu, dans une histoire de fous.

Et si la question se posait autrement ?

Pourquoi y-a t'il beaucoup de vieux ?

- Parce que les gens vivent plus longtemps.

Et pourquoi vivent-ils plus longtemps ?

- Parce qu'ils sont mieux soignés, que les conditions de vie sont meilleures.

Et la possibilité de partir en retraite avant d'être complètement détruit fait partie de ce progrès des modes de vie.

Je pourrais vous parler d'un temps, comme dit la chanson, que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître ... un temps où les caisses de retraite n'avaient pas de longues pensions à payer. Quand les gens atteignaient l'âge de la retraite, il ne leur restait plus beaucoup de temps à vivre, le travail les avait usés.

Si, par malheur, le projet de faire travailler les vieux se réalisait, nous ne tarderions pas à voir, pour la première fois en temps de paix, baisser l'espérance de vie. Une réforme qui se traduit par un recul. Vous appelez ça le progrès ?

Il est temps de remettre les valeurs à leur place, choisir Être plutôt qu'Avoir.. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens