Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 22:35
Quand nous étions écoliers, nous avons tous appris "la cigale et la fourmi". La morale de la fable nous encourageait à prévoir les coups durs, économiser. Les feignasses imprévoyantes comme la cigale se préparaient un avenir catastrophique pendant que la fourmi, jugée économe et non radin, trouvait sa récompense en résistant aux épreuves.
En élèves consciencieux, nous avons retenu la leçon.
Dès le plus jeune âge, nous avons garni un livret de caisse d'épargne. Plus tard, nous avons suivi (avec plus ou moins de réussite!) les conseils du banquier ou de l'assureur qui nous proposaient des placements pour améliorer notre retraite. Bref, nous avons pris modèle sur la fourmi.
Et voilà ! Ces établissements financiers qui se prétendaient les meilleurs pour faire fructifier nos sous ont joué nos économies à la bourse ; ils se sont crus au casino.
Et qui a bonne mine dans l'affaire ? Qui n'a plus que ses yeux pour pleurer ?
Ben voyons, l'émule de la fourmi.
Nous aurions dû nous méfier de la mauvaise blague... Il y a déjà eu 1929, on ne voit pas ce qui aurait empêché la farce de se rejouer. Pendant nos études, nous n'avons pas appris que des fables, nous avons étudié des histoires de cycles, de crises économiques.
Maintenant, nous sommes dedans et pas de Zorro en vue pour nous en sortir (si c'était Sarko, ça se saurait). Les futurs Roosevelt ne se bousculent pas. Alors, d'ici à en voir le bout, il nous reste à regretter notre bonne conduite.
Dans la catastrophe générale, il y a des chances que la cigale ne s'en tire pas plus mal que la fourmi. Et en attendant, au lieu de privations, elle aura pris du bon temps.
Carpe diem ! On ne devrait jamais l'oublier... et m... à La Fontaine !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline SimonTipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens