Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 23:00
En France, pas de doute, nous sommes géniaux ... surtout nos douaniers !
Déjà, le regretté Fernand Raynaud ne disait-il pas : "j'suis pas un imbécile, puisque j'suis douanier" ?
Il font des exploits incroyables. Grâce à eux, nos frontières sont inviolables.
Ils ont à leur actif l'arrêt du nuage de Tchernobyl. Vous vous rappelez : quand toute l'Europe était survolée par une nuée radioactive... Comme elles n'avaient pas de visa, les particules ont respecté nos frontières pour le grand bonheur des agriculteurs qui ont vendu tout ce qu'ils voulaient et de la  COGEMA (aujourd'hui AREVA) qui risquait d'être gênée aux entournures.
Cette fois, en pleine mondialisation, nos inexpugnables frontières résistent  au crach financier général. Enfin ... c'est ce que nous  racontent les habituels économistes ( qu'est-ce que c'est, ce métier-là ?) et la ministre de l'économie.
Avec un ton qui rappelait le serpent du livre de la jungle ( "aie confiance ..."), elle nous a expliqué  que, malgré tous les indicatifs dans le rouge, l'économie française résisterait mieux que celle de nos voisins. On ne sait toujours pas pourquoi ...
 Il faut croire, ne pas avoir peur... comme dit le pape. On a payé assez cher sa réception à celui-là, il peut bien nous rendre le petit service de regonfler le moral des Français croyants.
Mais son brushing (à la ministre, pas au pape !) était moins bien arrangé que d'habitude.
Signe de temps perturbé sous un crâne ? (pas de tempête, la tempête sous un crâne, c'est Victor Hugo qui en détient les droits d'auteur définitifs.) Le fait est qu'on avait du mal à résister au doute.
D'ici à ce qu'ils nous ressortent les vieux textes sanctionnant l'atteinte au moral des troupes en temps de guerre, le temps est proche. Il leur suffiraient de déclarer la fin du monde imminente. Harmageddon en vue. Voilà une occasion de rentabiliser médiatiquement l'accélérateur de particules dont tout le monde se fiche comme de sa première culotte.
Je saute du coq à l'âne ?
Pas plus âne que ceux qui font payer les pauvres pour aider les riches et les prennent pour des gogos.
On pourrait leur pardonner bien des incartades s'ils étaient efficaces. mais c'est trop leur demander.
Alors comment voulez-vous que la confiance règne ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Simon Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens