Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 23:00
Coup d'oeil sur l'édito du Monde :
 ...
"S'ils étaient ministres du budget en quête de coupes claires, les usagers s'attaqueraient aux services fiscaux (61 %), à ceux de la Sécurité sociale (60 %), de l'emploi (56 %), de l'environnement (55 %) et du logement (55 %). En revanche, ils ne sont que 48 % à juger les économies réalisables dans la justice, et 40 % dans la police". Extrait de l'enquête "Les Français et les services publics",..
Traduisons.
Les Français  moyens également appelés beaufs, voudraient moins de contrôleurs des impôts, alors qu'ils n'en paient pas ou très peu, moins d'inspecteurs de l'URSSAF, alors que les patrons sont les principaux visés, moins d'agences pour l'emploi (bien fait pour les chômeurs !)
 Pour eux, les usines ont le droit de polluer tranquillement et les marchands de sommeil peuvent louer leurs taudis aux prix qu'ils veulent,  les locataires sont libres de trouver mieux.
Ne croyez pas les beaufs  inconscients ni inconséquents . Au contraire, ils sont très cohérents. 
Le gouvernement qu'ils appellent de leurs voeux déclenchera des réactions brutales, individuelles et collectives,  chez les mécontents et autres racailles. Les beaufs ne veulent à aucun prix qu'on les place dans ces catégories ; ils sont fauchés mais certains d'avoir quelque chose à perdre et, donc, à défendre. Pour leur protection, ils ont besoin des flics, de leurs matraques et leurs menottes si bien adaptées aux radiateurs des commissariats ; et pour régler son compte à la cueillette des flics, il faut des juges. Les argousins de Brassens ont encore de beaux jours devant eux. Là, ne reculant devant aucun sacrifice, les beaufs sont prêts à payer pour plus de police et plus, non de justice, mais de juges (nuance ...)
Les étonnés sont des amnésiques.
Les beaufs ont fait l'élection de Sarko.  Ils ont cru en ses promesses ; aujourd'hui, très logiquement, c'est la mise en application.
Pour aider les riches, on fera payer les pauvres.
Tant qu'il s'en trouvera assez pour jouer contre leur intérêt, les riches et les puissants auraient tort de se gêner.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline SimonTipanda - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens