Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 23:07
Entre le gasoil qui grimpe, les mouvements sociaux qui  vont avec, et l'Europe suspendue à un reférendum irlandais, une info est passée presque inaperçue :

Grande-Bretagne : Désormais, la police pourra détenir jusqu'à six semaines des individus soupçonnés de terrorisme, sans qu'aucune accusation ne soit prononcée. Cette proposition en faveur d'un durcissement de la législation antiterroriste a été approuvée par 315 parlementaires contre 306.


Dire que c'est à ce pays qu'on doit l'habeas corpus ...!
En vertu de quoi, la première obligation pour la justice dans un état de droit, c'est de faire savoir aux accusés ce qui leur est reproché.

Six semaines de prison sans accusation formulée ... d
écidément, la peur fait  tomber bien bas.

Tiens, pour échapper à ces miasmes délétères, on irait bien se réfugier aux îles d'Aran ...
Au grand air.
Si c'est oui, on y fera la fête. Si c'est non, on s'y consolera.
 Les Français sont trop mal placés pour faire la leçon aux Irlandais.

Mea culpa ! Avant de faire la leçon à la terre entière, je dois balayer devant ma porte. J'ai cité un article sans nommer mes sources. C'est un grave manquement à la déontologie.
Le petit morceau d'article que j'ai copié sur mon blog était dans la page internet d'"Israël Infos"
On peut s'étonner de trouver des nouvelles concernant un voisin européen dans un journal du proche-orient, avant de les lire dans notre presse. Quand on réfléchit à ce que sont devenus nos journaux, même "Le Monde", on voit l'abîme qu'ils ont à remonter.

S'il est un pays menacé par le terrorisme, c'est bien Israël. Pourtant on n'y trouve pas de Guantanamo et autres détentions clandestines.

- Je me rappelle un reportage bluffant, réalisé par Arte (pourtant peu suspecte de sympathies pro-israéliennes) sur la prison en Israël ... De quoi faire baver nos taulards français ! On voyait les prisonniers faire des études, débattre en groupes, et Marwan Barghouti donner carrément des conférences de presse.-

On peut dire ce qu'on veut de la politique israélienne mais il faut une sacrée dose de mauvaise foi pour ne pas reconnaitre qu'on est en présence d'une authentique démocratie.

 Être en prison, c'est être privé de sa liberté d'aller et venir, ce n'est pas perdre tous ses droits.

Les états fondateurs des droits de l'homme feraient bien de se remettre en question à la lumière des leçons données par une démocratie qui ne baisse pas les bras et ne perd pas sa dignité face au danger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Simon Tipanda - dans l'air du temps
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens