Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 21:06

Un mariage annulé car l'épouse avait menti sur sa virginité...

Où cela se passe-t'il ? En Afghanistan, au Yemen ?
Certes non,... seulement à Lille !
On a beau contempler le calendrier ; non, on n'est pas le 1er avril, d'ailleurs, la farce n'est pas drôle.
Voici la relation des faits :

"Le tribunal de grande instance de Lille a annulé en avril un mariage, entre musulmans, "pour erreur sur les qualités essentielles" de la conjointe car celle-ci avait menti sur sa virginité, une décision qui suscite de vives réactions dans le monde politique et associatif.

Alors que sa fiancée lui avait affirmé qu'elle était chaste, une valeur essentielle pour lui, l'homme avait découvert le soir de leurs noces, le 8 juillet 2006, qu'elle ne l'était pas ....

Le mari, un ingénieur d'une trentaine d'années, avait décidé dès le lendemain de se séparer de son épouse et l'avait assignée en justice le 26 juillet 2006.

"On aurait pu faire un divorce par consentement mutuel (...) J'ai opté pour la procédure de +nullité relative+ car c'est celle qui correspond le mieux" à la situation, a déclaré à l'AFP l'avocat du mari, Me Xavier Labbée.

"Le divorce sanctionne un manquement aux obligations issues du mariage comme l'infidélité. Ici, il y a un vice dès le départ", a-t-il expliqué.

Le tribunal a annulé l'union, estimant que l'époux l'avait conclue "sous l'empire d'une erreur objective" qui "était déterminante dans son consentement". Le jugement est "parfaitement logique". 

  On sera toujours étonné qu'un homme ( à part Fourniret ) puisse accorder autant d'importance à un petit bout de membrane qu'un rien peut arracher.
On peut aussi trouver bien imprudente la pauvre mariée ; puisqu'elle était décidée à épouser ce triste sire, il fallait se faire reconstruire un hymen, c'est un geste très courant qui a le mérite de faire vivre une foule de petites mains. Une fois rafistolée, il fallait mentir, se rappeler que plus un homme insiste pour entendre la vérité, plus il désire, en réalité, être rassuré. C'est la seule fonction de ces simagrées autour de la virginité.
Mais tout cela n'a pas vraiment d'importance, c'est leur vie privée, après tout.

Ce qui soulève les réactions et notre indignation, c'est qu'un magistrat de la République ait jugé bon d'épouser la lubie du mari. Que deviennent les droits humains et la laïcité ? N'est-ce pas le travail du juge de les représenter et les défendre ?
S'aligner sur la charia, est-ce dire le droit en France ?
Doit-on y voir une espèce de solidarité entre mâles ?
Est-ce la conséquence de l'intimidation, la peur des menaces ?
Peut-être seulement un effet de l'amalgame pernicieux propagé par une certaine catégorie de prétendus antiracistes.  Leur discours inverse toutes les valeurs républicaines, il les remplace par la mauvaise conscience. 
Soyons fermes sur les principes, on n'a aucune raison de culpabiliser. L'acceptation des cultures différentes ne signifie pas que tout se vaut.
Plutôt la guerre avec tous les religieux que tolérer l'abaissement des femmes. Elles comptent sur nous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Simon Tipanda - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens