Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 10:23

Parmi les fables les plus colportées par les tenants d'une "autre médecine" ( en fait : le retour aux médecins de Molière et aux saints guérisseurs, en attendant les chamans et les sorcières), revient régulièrement une interprétation, à mon avis, abusive des travaux déjà anciens du Dr Catherine Kousmine. Pour mémoire, C. Kousmine est l'inventeur de tout un système diététique destiné à procurer aux gens une meilleure santé. 
Il y a maintenant une trentaine d'années, j'ai eu l'occasion de m'y intéresser dans le cadre d'une formation en ce que nous appelions à l'époque "hygiène alimentaire" et que l'usage actuel préfère appeler "diététique". Depuis ce temps-là, j'ai dormi ; donc, craignant d'avoir oublié, j'ai repris mes archives pour réactiver mes connaissances.
Désolée, mais je ne vois pas ce qui pourrait faire du régime Kousmine un traitement de la SEP.
Il s'agit de conseils diététiques souvent très judicieux. Elle a mis le doigt sur les dangers de l'excès des produits animaux dans l'alimentation. Aujourd'hui, c'est un lieu commun mais, dans un temps qui n'était pas encore très éloigné des grandes pénuries dues à la guerre, les consommateurs euphoriques découvraient les charmes vicieux de la pléthore. Le régime Kousmine a remis les choses en place, c'est le charme des produits bruts, des céréales complètes et des huiles vierges.
Les recettes préconisées pour apprêter ces denrées sont bien loin de la gastronomie ; en général, on abandonne rapidement car on trouve cette cuisine inmangeable mais on peut améliorer ça en gardant les mêmes principes et en faisant un effort de créativité culinaire.
Le plus étonnant reste le paquet de croyances qui se sont agrégées autour de ce régime alimentaire.
C'est un code diététique, rien de plus. On peut certainement en tirer profit pour entretenir sa santé si elle est bonne au départ. On est dans le domaine de la prévention, avant la maladie.
Lorsque la maladie est installée, que vous consommiez de l'épautre complet arrosé d'huile vierge de colza ne vous ramènera jamais en arrière.
Pour réparer les dégats existants, ne perdons pas notre temps dans des divagations poétiques. 
Rien n'est parfait. Pourquoi les médecins échapperaient-ils à la règle ?
Mais ils sont les seuls à nous apporter des projets d'avenir et des propositions réalistes.
Conservons les vieux grimoires à leur place : dans les archives.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Simon Tipanda - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens