Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 14:42

C’est arrivé un 21 septembre.

 

Le 20 septembre 1187, un Kurde reprend ce que des Turcs avaient perdu.

...bien fait…

 

Les Turcs seldjoukides avaient tenu Jérusalem au onzième siècle. Il aurait fallu beaucoup de diplomatie pour faire vivre en paix la ville sainte de toutes les religions du livre mais ce n’était pas la principale qualité des Turcs. Ils ont commis tant de préférences et d’injustices que les chrétiens sont partis en croisade. Ils ont pris Jérusalem le 15 juillet 1099.

Les grands princes d’Occident ont mené la croisade, pas question d’en laisser la gloire aux autres, mais après la conquête, ils sont rentrés chez eux en laissant des seconds couteaux gérer la Terre Sainte.

Un siècle après, les chrétiens qui tiennent la ville sont des catholiques détestés par les orthodoxes. C’était déjà la bonne ambiance entre confessions, celle qui règne encore aujourd’hui à la basilique du Saint Sépulcre. En face, il n’y a pas la police israélienne mais le sultan Saladin, un kurde qui veut unifier le monde arabe. Il a déjà uni sous ses ordres la Syrie et l’Egypte. Reste à y faire passer la Terre Sainte.

Saladin préférerait s’emparer de la ville sans effusions de sang pour se différencier des croisés de 1099, mais les assiégés refusent de quitter leur ville sainte, jurant de la détruire dans un combat à mort plutôt que de la concéder pacifiquement. C’est ainsi que commença le siège de Jérusalem. Pendant des jours, la situation est incertaine jusqu’au 2 octobre où les clefs de la ville sont remises à Saladin. Les croisés sont épargnés, ils ont même le droit d’emporter des objets sacrés, ce qui déplaît à ses troupes qu auraient aimé venger les massacres de 1099.

Jérusalem prise, Saladin contrôle un empire allant de la Syrie au Yemen avec en son centre la ville sainte de Jérusalem. Un symbole de taille en ces temps de croisades.

En 1189, une troisième croisade menée par Philippe Auguste, Richard Coeur de Lion et Frédéric Barberousse essaie de reprendre Jérusalem, sans succès.

A l’occasion de cette croisade, naît une véritable entente de loyaux combattants entre Richard et Saladin. Ils envisagent même un traité de paix. Comme dans tout bon traité, il faudrait un mariage...Justement, Richard a une sœur Jeanne. Elle était (mal) mariée avec le comte de Toulouse qui la maltraitait . La voilà veuve. Bonne affaire, se dit Richard, on va lui faire épouser le frère de Saladin ...C’est sans compter avec la foi chrétienne de Jeanne qui refuse d’épouser un musulman.

Combien sont morts de ce refus ?

Difficile à dire mais Richard et Saladin se sont montrés respectueux de la volonté d’une femme. Ce ne sera pas le cas de Charles IX qui obligera sa sœur Margot à épouser Henri de Navarre.

Nous sommes plus proches de ces grands féodaux que des citoyens de la mal-nommée Renaissance.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens