Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 18:27
C’est arrivé un 17 août
Le 17 Août 1661, pendaison de crémaillère grand style à Vaux le Vicomte.
Le surintendant des finances Nicolas Fouquet donne une grande fête dans son nouveau château de Vaux-le-Vicomte.
Il fête l'achèvement du château qu'il s'est fait construire.
Il a fait appel aux meilleurs artistes.
Le buffet est organisé par Vatel, grand maître-queue du temps
Dans les jardins dessinés par Le Nôtre, Molière et Lully présentent Les Fâcheux, une comédie-ballet créée pour l’occasion.
Un grand feu d'artifice est donné au-dessus du château.
Et pendant ce temps-là, le chantier de Versailles traîne, les travaux prennent du retard.
Les fermiers généraux ont l’habitude de se servir avant de servir le roi mais, en général, ils le font plus discrètement.
Un tel étalage de luxe suscite les questions car les caisses du Royaumes sont vides alors que le Surintendant est une sorte de ministre des finances.
On flaire la corruption. « On », c’est surtout Colbert, flatteur de service, qui se charge de perdre Fouquet dans l’esprit du roi.
Louis XIV avait, bien sûr, grande envie d’éliminer Fouquet qui lui a fait de l'ombre, mais il ne serait arrivé à rien sans la haine patiente de Colbert, qui lui a fourni toutes les armes. Il va convaincre Fouquet d’abandonner sa charge de procureur au Parlement de Paris pour en briguer une plus importante. Sans cette charge qui le rendait intouchable, Fouquet peut être arrêté.
Le 5 septembre, le roi fait arrêter Fouquet par D’artagnan à Nantes.
En 1680, Colbert a la satisfaction d'apprendre la mort de son vieil ennemi Fouquet. Il ne lui survivra que trois ans
.
Morale de la fable : Ne jamais en mettre plein la vue à plus puissant que soi.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens