Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 14:16

Le vingtième siècle a connu deux conflits mondiaux seulement séparés d'une vingtaine d'années. Nés après la seconde, nous somme nombreux à exprimer un jugement très différent sur les deux guerres.

En bref, la seconde nous apparaît comme le combat du bien contre le mal alors que la première ne fut qu'une boucherie insensée, des foules sacrifiées aux intérêts de Krupp et De Wendel.

Le 11 novembre est un jour de tristesse et, Dies irae, de colère.

La fierté est réservée au 8 mai.

Comment montrer notre respect pour les victimes de 14-18 sans faire le jeu des va-t'en-guerre ?

La cérémonie qui se prépare pour le dernier dimanche d'Avril a des chances de concilier les oppositions.

C'est le dimanche des déportés et c'est aussi l'ANZAC day que nous célébrons tous les ans au Quesnoy pour nous rappeler que la ville, en novembre 1918, a été libérée par des Neo-Zélandais.

Il y aura donc une cérémonie de commémoration et notre chorale y interprétera, non pas un chant guerrier de la Grande Guerre, mais "Le chant des partisans". Bonne façon de nous souvenir de toutes les victimes et tous les héros sans tentation belliciste.

Plutôt .."brisons les barreaux pour nos frères" qu'..."un sang impur abreuve nos sillons" !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda
commenter cet article

commentaires

Francine 25/04/2015 08:00

Et c'est une excellente chose que cette célébration (il y aura également du monde à Villers-Bretonneux). C'est à la hauteur de la bravoure de ces soldats. Bonne commémoration (et bonne chorale) !

Tipanda 25/04/2015 09:24

Nous voilà un point commun de plus !
Il faut avouer que la même date pour deux commémorations, les déportés et les troupes de l'ANZAC, n'a pas toujours été facile à gérer mais je crois qu'on ne s'en sort pas trop mal.

Recherche

Articles Récents

Liens