Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 18:25

Nous étions enfants.

Notre mère nous administrait consciencieusement des vitamines POUR être en forme, bien grandir, et du sirop CONTRE la toux. Normal, on est POUR le bon et CONTRE le mauvais, cela va de soi. Du moins, je le croyais.

Et le sens des mots a changé sans que nous en soyons prévenus.

Depuis quelques semaines, un laboratoire pharmaceutique nous abreuve régulièrement d'un spot publicitaire pour nous convaincre de l'excellence de ses produits. Ce petit film nous présente une malade, forcément heureuse, soignée POUR le diabète et l'hypertension.

Voilà un POUR de trop, il suffit de soigner le diabète et l'hypertension, on n'en demande pas plus, mais, si le publicitaire tient absolument à placer une préposition dans le discours, un médicament est logiquement prescrit CONTRE une maladie.

Au prix de la minute de publicité télévisée, ces gens-là ont dépensé une somme considérable pour écorcher la langue française.

Combien de téléspectateurs l'ont remarqué ? Hélas, il est à craindre qu'ils soient peu nombreux. Ce serait triste si ce n'était surtout ridicule.

Heureusement, le ridicule ne tue pas et c'est tant mieux, s'agissant du médicament.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tipanda
commenter cet article

commentaires

cacao 01/02/2015 18:48

Voilà qui est bien dit ! Belle soirée Jacqueline. A bientôt.

Tipanda 02/02/2015 00:03

Merci de ton soutien. Quitte à passer pour une affreuse archaïque et sans me croire à l'abri des fautes de français (personne n'est parfait), je fais ce que je peux pour essayer de garder un minimum de correction à notre langue. C'est le meilleur moyen de se comprendre que de tomber d'accord sur un langage et de s'y tenir.

Recherche

Articles Récents

Liens